Corrélation des capacités de réception et de production des émotions chez les patients avec TSA - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Corrélation des capacités de réception et de production des émotions chez les patients avec TSA

Abstract

Patients with Autism Spectrum Disorders have communication and social interaction deficits. Emotion is governed by a network of brain circuits necessary for us to perceive and feel emotions. These areas of the brain seem to be poorly stimulated in people with ASD. These present great difficulties in perceiving and producing emotions, whatever the modalities (visual, gestural, vocal). This is why for several years now, and thanks to digital progress, more and more serious games targeting people with ASD have emerged. Therefore we found it interesting to explore the link between the capacities for recognizing emotions and those for production in this population, by considering low-level skills and high-level skills separately. We hypothesized that emotional production capacities were potentially linked to the recognition capacities of these same emotions. Then we did a retrospective study, correlating the scores of the participants during the initial neuropsychological assessment and the successes obtained when using JEMImE. Our results have shown that emotional recognition has no impact on the ability to reproduce emotion in imitation. However, we obtained a positive correlation between the recognition score and that of production in mime situation, both for tasks without context and for contextual tasks. There is also a positive correlation between the score of recognition of affect and that of mime of sadness in context.
Les patients avec des Troubles du Spectre Autistique présentent des déficits de la communication et des interactions sociales. L’émotion est régie par un réseau de circuits cérébraux nécessaire pour nous permettre de percevoir et de ressentir des émotions. Or ces zones cérébrales semblent peu stimulées chez les personnes présentant un TSA. Ces dernières présentent de grandes difficultés à percevoir et produire les émotions, quelles que soit les modalités (visuelle, gestuelle, vocale). C’est pourquoi depuis plusieurs années et grâce aux progrès numériques de plus en plus de jeux sérieux visant les personnes avec TSA ont vu le jour. Il nous a alors paru intéressant de creuser le lien entre les capacités de reconnaissance des émotions et celles de production chez cette population, en considérant séparément les compétences de bas niveau et celles de haut niveau. Nous avons émis l’hypothèse que les capacités de production émotionnelle étaient potentiellement liées aux capacités de reconnaissance de ces mêmes émotions. Nous avons alors fait une étude rétrospective, en corrélant les scores des participants lors du bilan neuropsychologique initial et les réussites obtenues lors de l’utilisation de JEMImE. Nos résultats ont montré que les capacités de reconnaissance émotionnelle n’ont aucun impact sur les capacités de reproduction d’émotion en imitation. Cependant, nous avons obtenu une corrélation positive entre le score de reconnaissance et celui de production en situation de mime, et ce, à la fois pour les tâches sans contexte que pour les tâches contextuelles. Il existe également une corrélation positive entre le score de reconnaissance d’affects et celui de mime de la tristesse en contexte.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEMO24.pdf (950.72 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02945652 , version 1 (22-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02945652 , version 1

Cite

Laura Jouve. Corrélation des capacités de réception et de production des émotions chez les patients avec TSA. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02945652⟩
100 View
194 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More