Perception et recours à l'Hospitalisation à Domicile par les médecins de Guadeloupe - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Perception and use of Hospital at Home by physicians of Guadeloupe

Perception et recours à l'Hospitalisation à Domicile par les médecins de Guadeloupe

Abstract

Introduction: Patients increasingly want to be treated at home and the government wants to develop Hospital at home (HH). Objective: We aim at determining knowledge of practitioners in Guadeloupe about this new form of hospitalization and the reservations, which could reduce HH use. Methods: A transversal study was conducted in Guadeloupe from the 1st of June 2019 and the 7th of July 2019 on general practitioners, hospital practitioners and medicine students, except physicians who had already worked in a service of HH. Data was collected anonymously. The following were explored: HH use, knowledge on HH, positive and negative reservations of physicians, the benefits of HH. We have looked for a link between the number of negative concerns and the level of knowledge or the lack of HH’s use. We have studied possible differences between the three groups of physicians regarding the knowledge, negative perceptions and the benefits of HH. Results: Out of 843 physicians surveyed, 99 were included. 79.8% of the physicians had already asked for an HH. The level of knowledge was insufficient with an average < 75% of correct answers and no difference between the groups. The main positive reservations were the respect for the patient's wish to stay at home, improvement of their quality of life and the presence of nurses who have been prepared for the management of difficult situations. The main concerns were the risk of family being exhausted, the very different management according to HH services and the fact that the patient was sometimes kept at home, which was sometimes inappropriate. The physicians with less knowledge, had a more reservations (p = 0.041) but there was no link between the number of negative perceptions and the lack of request (p = 0.19). General practitioners had more concerns than other physicians (p = 0.035) and they considered that the benefit of HH was lower (p = 0.011). Conclusion: Our study showed the interest of informing physicians in order to develop the use of HH in Guadeloupe and to decrease the reluctances.
Introduction : Les patients souhaitent de plus en plus être soignés à leur domicile et les pouvoirs publics veulent développer l’Hospitalisation à Domicile (HAD). Objectif : Le but de ce travail est de déterminer les connaissances des médecins de Guadeloupe au sujet de ce nouveau mode d'hospitalisation ainsi que les motifs d'insatisfactions qui pourraient représenter des freins au recours à l'HAD. Méthodes : Étude transversale sur les médecins généralistes, les médecins hospitaliers et les internes de Guadeloupe entre le 1er juin 2019 et le 07 juillet 2019. Sont exclus du recueil les médecins ayant déjà travaillé dans un service d’HAD. Les données étaient recueillies par des questionnaires anonymes. Étaient explorés : l'expérience en terme de recours à l’HAD, les connaissances sur ce dispositif, les attentes et les réserves des médecins, le bénéfice apporté par l’HAD. Nous avons recherché un lien entre le nombre de réserves et le niveau de connaissances ou l’absence de recours. Nous avons étudié d’éventuelles différences entre les trois groupes de médecins concernant les connaissances, les réserves et le bénéfice apporté par l’HAD. Résultats : Sur 843 médecins interrogés, 99 ont été inclus. 79.8% des médecins avaient déjà fait une demande d’HAD. Le niveau de connaissance restait insuffisant avec une moyenne < 75% de bonnes réponses, sans différence entre les groupes. Les principales attentes des médecins étaient le respect de la volonté du patient de rester à domicile, l’amélioration de sa qualité de vie et la présence de soignants sensibilisés aux prises en charge difficiles. Les principales réserves étaient le risque d’épuisement de l’entourage, les prises en charge très différentes selon les HAD et le maintien du patient dans son domicile parfois inadapté. Les médecins ayant moins de connaissances sur l'Hospitalisation à domicile avaient plus de réserves (p = 0.041) sur ce mode prise en charge. En revanche, il n’y avait pas de lien entre le nombre de réserves et l’absence de demande d'HAD (p = 0.19). Les médecins généralistes avaient significativement plus de réserves que les autres médecins (p = 0.035) et ils considéraient que le bénéfice apporté par l’HAD pour les médecins était moindre (p = 0.011). Conclusion : Notre étude a montré l’intérêt d’informer les médecins pour développer le recours à l’HAD en Guadeloupe et diminuer les freins exprimés.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEse__Gledel_Céline.pdf (1.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02949501 , version 1 (25-09-2020)

Identifiers

Cite

Céline Gledel. Perception et recours à l'Hospitalisation à Domicile par les médecins de Guadeloupe. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02949501⟩
83 View
213 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More