Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Motifs de transfert en soins intensifs des patients en fin de vie d'un cancer solide avancé : étude de cohorte à l'échelle nationale à partir des données PMSI

Résumé : Contexte : le cancer est la première cause de décès prématuré en France; En lien avec l'augmentation de la médicalisation des patients jusqu'à un stade avancé de leur cancer, de nombreuses admissions en unité de soins intensifs ne sont pas appropriées. Le but de notre étude est d'évaluer l'efficacité d'une prise en charge palliative adaptée sur la qualité du mourir des patients atteints d'un cancer solide avancé en identifiant des facteurs raisonnables d'admission en soins intensifs dans le dernier mois de vie. Méthode : nous avons effectué une étude de cohorte rétrospective basée sur la population de tous les patients âgés de plus de 16 ans atteints d'une tumeur solide décédés dans un hôpital français entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016 et qui ont été admis aux soins intensifs au cours du dernier mois ou de la dernière semaine avant le décès. L'étude repose sur la base de données des hôpitaux nationaux (PMSI), dans laquelle des données administratives, cliniques et sociodémographiques ont été collectées. Résultats : parmi les 360 570 patients de notre étude, 22 323 (6,19%) ont été admis en unité de soins intensifs au cours des 28 derniers jours et 18 303 (5,08%) lors des 7 derniers jours de vie. Dans cette population, 15 245 patients (4,23) sont décédés pendant leur séjour. les principaux motifs d'admission étaient la septicémie, l'insuffisance respiratoire et les états de chocs. Plusieurs facteurs tels que l'âge, l'indice de désavantage social et la présence de métastases étaient associés à l'admission en unité de soins intensifs au cors des 7 derniers jours. certains motifs d'admission étaient associés à une probabilité plus élevée en USI. les soins palliatifs étaient un facteur protecteur face à des soins invasifs en fin de vie. Conclusion : ces résultats suggèrent différentes façons de réduire les admissions en unité de soins intensifs en fin de vie et de préserver la qualité de vie. Cette considération est d'autant plus importante que les grandes avancées de l'immunothérapie et des thérapies ciblées apportent de l'espoir aux patients et aux médecins, rendant de plus en plus complexe l'appréciation entre soins curatifs et soins palliatifs.
Complete list of metadatas

Cited literature [65 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02951151
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 12, 2020 - 3:02:39 PM
Last modification on : Wednesday, October 14, 2020 - 3:28:58 AM

File

Thèse mise en page corrigée....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02951151, version 1

Collections

Citation

Marion Bruge Ansel. Motifs de transfert en soins intensifs des patients en fin de vie d'un cancer solide avancé : étude de cohorte à l'échelle nationale à partir des données PMSI. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02951151⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

16