Étude des profils au WISC-V et pathologies spécifiques du langage ou des apprentissages - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Étude des profils au WISC-V et pathologies spécifiques du langage ou des apprentissages

Abstract

Aim : To establish WISC-V specific cognitive profiles for children with dyslexia or SLI.
Method : A systematic review was undertaken to collect existing data about these children’s performances at WISC-IV’s and WISC-V’s indexes. A retrospective study was then realized onto a sample of fifteen dyslexic and fourteen SLI children, aged from 6 years old to 16 years old and 11 months, who where submitted WISC-V and language exams.
Results : The WMI is the index presenting the lower value among dyslexic children’s scores. Among SLI children’s scores, similar results are found in comparison with FRI, VSI and PSI, but no significant difference is reported between WMI and VCI. Results about PSI do not show any significance concerning the studied pathologies. SLI children VCI’s score is not significant enough.
Discussion : Identified profiles for both pathologies show similarities with those described in literature about the WMI in WISC-IV and about the VCI for SLI children. However, results for PSI differ from baseline publications.
Conclusion : Specificities are noticed for dyslexic and SLI children. Dyslexic children’s profile is homogeneous except from the WMI, more impaired than the others. For SLI children, low VCI and WMI’s scores seem to be markers of the pathology.
But : Établir des profils cognitifs spécifiques au WISC-V chez les enfants dyslexiques et dysphasiques.
Méthode : Une revue systématique a été menée afin de recueillir les données existantes sur les scores aux indices du WISC-IV et du WISC-V chez ces enfants. Une étude rétrospective a ensuite été réalisée sur un échantillon de quinze dyslexiques et quatorze dysphasiques âgés de 6 ans à 16 ans et 11 mois, pour lesquels un bilan orthophonique et un bilan WISC-V avaient été effectués.
Résultats : L’IMT est l’indice ayant la valeur la plus basse chez les dyslexiques. Chez les dysphasiques, l’IMT est plus bas que l’IRF, l’IVS et l’IVT, mais aucune différence significative n’est relevée entre les scores à l’IMT et ceux à l’ICV. Les résultats obtenus à l’IVT pour les pathologies étudiées ne démontrent aucune significativité. Le score à l’ICV n’est pas spécifiquement significatif chez les dysphasiques.
Discussion : Les profils retrouvés pour les deux pathologies montrent des similitudes avec ceux décrits au WISC-IV dans la littérature pour l’IMT, ainsi que pour l’ICV chez les dysphasiques. En revanche, les résultats à l’IVT diffèrent de ceux des publications de référence.
Conclusion : Des spécificités au WISC-V sont relevées chez les enfants dyslexiques et dysphasiques. Les dyslexiques présentent un profil homogène à l’exception de l’IMT, plus altéré que les autres. Chez les dysphasiques, de faibles scores retrouvés à l’ICV et à l’IMT semblent révélateurs de la pathologie.
Fichier principal
Vignette du fichier
17_MEM_ORTHO_2020_ANDRIEN_Justine-CHARMION_Clemence.pdf (891.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02956159 , version 1 (02-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02956159 , version 1

Cite

Justine Andrien, Clémence Charmion. Étude des profils au WISC-V et pathologies spécifiques du langage ou des apprentissages. Sciences cognitives. 2020. ⟨dumas-02956159⟩
2068 View
26681 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More