Étude des prescriptions d'antibiotiques pourvoyeurs de résistances en soins primaires d'après la base de données PRIMEGE PACA - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Étude des prescriptions d'antibiotiques pourvoyeurs de résistances en soins primaires d'après la base de données PRIMEGE PACA

Abstract

Introduction : l’antibiorésistance est un problème de santé publique majeur dans le monde. Il existe plusieurs plans nationaux de lutte contre l’antibiorésistance, avec notamment l’introduction de la ROSP en 2017 qui encadre la prescription d’antibiotiques les plus pourvoyeurs de résistances, à savoir, l’amoxicilline/acide clavulanique, les C3G, les fluoroquinolones.
L’objectif de la thèse est de vérifier si la prescription de ces antibiotiques est conforme ou non aux recommandations actuelles.
Matériel méthodes : la thèse étudie ces antibiotiques en utilisant la base de données PRIMEGE PACA. Il s’agit d’une base de données qui a pour objectif de collecter des données anonymisées directement à partir du logiciel de consultation. On s’intéresse à toutes les consultations ayant abouties à la prescription d’un antibiotique pourvoyeur de résistances entre 2014 et 2018 inclus. Cela nous permet d’obtenir 8 981 consultations, dont 5 550 ont été suffisamment renseignées pour être analysées. Chaque consultation est ensuite analysée pour permettre d’établir un diagnostic et vérifier si la prescription est conforme ou non aux recommandations d’après « antibioclic » et la classification diagnostic la CISP-2.
Résultats : 5 550 consultations ont été analysées. Dans 78,2% des cas, les prescriptions sont non-conformes aux recommandations. L’amoxicilline/acide clavulanique est l’antibiotique le plus prescrit, il représente 44,86% des prescriptions d’antibiotiques, avec un taux de non-conformité de 73,7%. Il est suivi par les C3G orales (37,51% des prescriptions), non-conforme dans 93,1% des cas, les fluoroquinolones (14,95% des prescriptions), non-conformes dans 57,3% des cas, les C3G injectables (2,66% des prescriptions), non-conformes dans 58,8% des cas. Les pathologies ayant le plus abouti à des prescriptions non-conformes sont : la bronchite aiguë, 19,56% de l’ensemble des prescriptions (N=5 550) ; les otites moyennes aiguës, 12,1% ; les cystites aiguës, 10,1% ; les sinusites, 9,54% ; les angines, 6,88% ; la rhinopharyngite, 4,79% ; les exacerbations de BPCO, 2%.
Conclusion : dans 78,2% des cas, la prescription d’un antibiotique pourvoyeur de résistances est non-conforme. Les C3G orales sont non-conformes dans 93,1% des cas et leur utilisation devrait être limitée. Par ailleurs, des campagnes d’incitation et d’éducation doivent être poursuivies pour permettre de continuer la lutte contre l’antibiorésistance.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM022.pdf (1.08 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02959385 , version 1 (06-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02959385 , version 1

Cite

Théo Di Pompeo. Étude des prescriptions d'antibiotiques pourvoyeurs de résistances en soins primaires d'après la base de données PRIMEGE PACA. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02959385⟩
128 View
278 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More