Analyse descriptive d'adolescents en crise suicidaire. Harcèlement scolaire : la vulnérabilité interpersonnelle au cœur de la crise ? Étude ancillaire du protocole "Bipolarité-dépression chez l'enfant et l'adolescent suicidant : mieux diagnostiquer pour prévenir la récidive" - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Analyse descriptive d'adolescents en crise suicidaire. Harcèlement scolaire : la vulnérabilité interpersonnelle au cœur de la crise ? Étude ancillaire du protocole "Bipolarité-dépression chez l'enfant et l'adolescent suicidant : mieux diagnostiquer pour prévenir la récidive"

Abstract

Introduction: Loss of social connection is strongly involved in adolescent mental health issues, especially in suicidality, which is backed up by studies on social exclusion and the interpersonal theory of suicide. A common occurrence of social exclusion and loss of social connection in adolescent years is bullying (one third of adolescents according to UNESCO), which has potentially severe consequences.
Objectives: This study aims to compare suicide relapse rates between bullied adolescents and non-bullied adolescents as well as highlight some interpersonal vulnerability factors specific to bullying victims.
Methods: This study is based on an initial protocol which was conducted on inpatient adolescent participants who were admitted to a pediatric ward unit for suicidal ideation or attempts at the Children’s Hospital in Nice. It is a prospective and longitudinal study over a 12-month span that includes sociodemographic, clinical, dimensional and diagnostic evaluations.
Results: Description of bullied adolescents upon inclusion showed a statistically significant association between bulling and personal childhood abuse history. Qualitative analysis of adolescents’ and their parents’ viewpoints also revealed several psychological characteristics specific to bullied adolescents such as abandonment issues, low self-esteem and sensitivity to rejection. Although similar to those of non-bullied adolescents, bullied adolescents showed high suicidal relapse rates which seemed to parallel those of adolescents with a history of childhood abuse. Lastly, an unexpected result was the quality of the study adherence on a 12-month span which was twice as high in bullied adolescents as opposed to their non-bullied counterparts.
Discussion: The strong link between bullying and childhood abuse history as well as the observed role of interpersonal factors both lead to several possibilities in suicide treatment and prevention, including those based on maintaining a social connection and those based on interpersonal relationships. Further research on this link between peer victimization and childhood trauma in the general population would help complete this study’s findings.
Introduction : la perte du lien social joue un rôle majeur dans les troubles psychiques des adolescents, en particulier dans la crise suicidaire, ce qui est soutenu par les travaux sur l’exclusion sociale et la théorie interpersonnelle du suicide. À l’adolescence, une situation fréquente d’exclusion et de perte du lien social est le harcèlement scolaire (un tiers des adolescents selon l’Unesco) qui a des conséquences potentiellement graves.
Objectifs : cette étude vise à comparer le taux de récidive suicidaire entre les adolescents ayant subi du harcèlement scolaire et les adolescents non-harcelés et à mettre en évidence des facteurs de vulnérabilité spécifiques aux adolescents harcelés par leurs pairs.
Méthode : cette étude s’intègre dans une étude initiale menée sur une population pédiatrique hospitalisée pour une crise suicidaire en service de médecine pédiatrique des hôpitaux de Nice. Il s’agit d’une étude de cohorte prospective et longitudinale sur 12 mois comprenant des évaluations sociodémographiques, cliniques, dimensionnelles et diagnostiques.
Résultats : l’analyse descriptive des adolescents harcelés à l’inclusion a montré une association significative entre l’antécédent de harcèlement scolaire et l’antécédent d’abus dans l’enfance. L’analyse qualitative des discours des adolescents et de leur famille a également montré plusieurs caractéristiques psychologiques spécifiques aux adolescents harcelés tels que le vécu abandonnique, la faible estime de soi et la sensibilité au rejet. Bien que similaire à celui des adolescents non-harcelés, le taux de récidive des adolescents était élevé et semblait refléter le taux de récidive des adolescents avec antécédent d’abus. Enfin, un résultat non attendu dans l’analyse était la qualité du taux de suivi sur 12 mois qui était deux fois plus important chez les adolescents harcelés.
Discussion : l’association retrouvée entre harcèlement scolaire et abus dans l’enfance ainsi que le rôle constaté des facteurs interpersonnels offrent plusieurs pistes thérapeutiques et préventives du risque suicidaire, notamment celles qui sont basées sur le maintien du lien social et celles basées sur les relations interpersonnelles. Il serait intéressant d’explorer davantage cette association entre harcèlement scolaire et abus dans l’enfance dans la population générale afin de compléter les résultats de cette étude.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM064.pdf (39.92 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02961477 , version 1 (08-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02961477 , version 1

Cite

Cecilia Faurie. Analyse descriptive d'adolescents en crise suicidaire. Harcèlement scolaire : la vulnérabilité interpersonnelle au cœur de la crise ? Étude ancillaire du protocole "Bipolarité-dépression chez l'enfant et l'adolescent suicidant : mieux diagnostiquer pour prévenir la récidive". Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02961477⟩
524 View
22 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More