Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Connaissances des patientes concernant les compétences gynécologiques des médecins généralistes

Résumé : Introduction : le suivi gynécologique constitue un enjeu de santé publique. Les gynécologues sont référents dans ce domaine mais l’inflation de la population générale et les baisses des effectifs médicaux ne leur permettent pas de voir toutes les femmes. Pourtant peu d’entre elles consultent les médecins généralistes pour un motif gynécologique. Parmi les freins, la méconnaissance était traitée globalement et semblait varier selon les régions. L’objectif principal ici était d’évaluer les connaissances des patientes concernant les compétences gynécologiques des médecins généralistes dans les Bouches du Rhône et leurs facteurs d’influences. L’objectif secondaire était de déterminer les supports de communication préférés par les femmes sur ce sujet. Méthodes : 200 médecins généralistes tirés au sort dans les Bouches-du-Rhône ont reçu un questionnaire médecin, les interrogeant sur leur pratique de 16 compétences gynécologiques, et dix questionnaires patientes, à laisser en salle d’attente, reprenant ces mêmes compétences, visant toute femme de plus de 16 ans. Résultats : 20 médecins et 156 patientes ont répondu. Le score moyen de connaissance des patientes pour les compétences des médecins généralistes formés en gynécologie était significativement plus faible que celui des gynécologues (6/16 vs 12,2/16 ; p=5.10-19). 27,6% des patientes pensaient que les médecins généralistes ne pouvaient réaliser aucune des 16 compétences. Le score moyen de connaissance des patientes sur les compétences du médecin traitant était significativement plus élevé que celui des médecins généralistes formés en gynécologie (9,1/16 p=3,06.10-7). Les items les mieux connus étaient : mammographies (85,3%), IVG (78,2%), pose de stérilet (71,8%), IGB (67,9%), contraception orale (65,4%). Environ une femme sur deux savait que son médecin traitant assurait le suivi obstétrical, et 48,1% qu’il effectuait des FCU. Le taux de connaissance concernant les IGH (26,3%) et ménométrorragies (37,2%) était faible. Le score de connaissance concernant les capacités des sages-femmes était le plus bas (5,3/16). Le DIU de gynécologie incitait 67% des femmes à consulter le médecin généraliste pour un motif gynécologique. Les supports de communication privilégiés étaient la discussion avec le médecin traitant, l’affichage, et l’indication de la mention « DIU gynécologie » sur la plaque d’installation du médecin. Discussion : notre population est représentative et nos résultats significatifs mais notre étude manque de puissance. Les problèmes de compréhension du questionnaire induisent des biais. Les pistes proposées sont : la valorisation du DIU, privilégier la discussion avec le médecin traitant, développer l’affichage, et discuter la réglementation des plaques.
Complete list of metadatas

Cited literature [73 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02967664
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, October 15, 2020 - 10:12:58 AM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:28:06 AM

File

Thèse PLANTEVIN Marion vfinal...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02967664, version 1

Collections

Citation

Marion Plantevin. Connaissances des patientes concernant les compétences gynécologiques des médecins généralistes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02967664⟩

Share

Metrics

Record views

39

Files downloads

26