Efficacité de l'HIVEC chez les patients atteints d'un cancer de vessie non infiltrant le muscle de haut risque et/ou en échec d'un traitement par BCG - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Efficacité de l'HIVEC chez les patients atteints d'un cancer de vessie non infiltrant le muscle de haut risque et/ou en échec d'un traitement par BCG

Abstract

Introduction : l’enjeu du traitement des Tumeurs de Vessie Non Infiltrant le Muscle de Haut Risque (TVNIM-HR) est la préservation vésicale tout en évitant la progression vers l’infiltration musculaire. Bien qu’une cystectomie soit recommandée chez les patients en échec de BCG (Fail-BCG), des patients la refusent ou sont inéligibles. D’autre part, certains patients sont intolérants et contre-indiqués au BCG. Chez ces patients, la thermo-chimiothérapie parHIVEC (Hyperthermic Intra-Vesical Chemotherapy) est l’une des alternatives thérapeutiques mais elle est encore peu étudiée. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de l’HIVEC en termes de préservation vésicale et de survie sans récidive chez les patients présentant une TVNIM-HR et/ou en échec d’un traitement par BCG. Matériel et méthode : il s’agit d’une étude rétrospective multicentrique ayant inclus 53 patients pris en charge pour une TVNIM-HR en échec de BCG ou contre-indiqués au BCG et traités par HIVEC entre juin 2016 et octobre 2019. Tous les patients étaient considérés comme non éligibles à la cystectomie ou la refusant catégoriquement. Le traitement a consisté en 6 instillations hebdomadaires de Mitomycine chauffées à 43°C grâce au dispositif HIVEC®. Un suivi cystoscopique et cytologique trimestriel a été réalisé. Résultats : au total, parmi les 53 patients inclus, 24 patients étaient contre-indiqués au BCG (groupe N-BCG) et 29 patients étaient en échec de BCG (groupe Fail-BCG). L’âge médian était de 72ans [39-93]. Le suivi médian était de 18 mois. Le taux de préservation vésicale était de 92.4%. Le taux de survie sans récidive (SSR) à 3, 6, 12 et 18 mois était de 94.3%, 80.4%, 60.5% et 46.2%, respectivement. Pour le groupe N-BCG, le T-SSR à 3, 6, 12 et 18 mois était de 100%, 95.7%, 70% et 61.1%, respectivement. Pour le groupe Fail-BCG group, le T-SSR à 3, 6, 12 et 18 mois était 89.7%, 67.9%, 52.2% et 33.3%, respectivement. Trois patients ont progressé avec l’infiltration musculaire, tous appartenaient au groupe Fail-BCG et étaient à très haut risque de récidive selon la classification EORTC. Deux d’entre eux ont développé des métastases et sont décédés de leur cancer de vessie. Conclusion : la thermo-chimiothérapie utilisant le dispositif HIVEC a permis d'atteindre un taux de SSR de 60 % à un an et un taux de préservation vésicale de 92 %. Étant donné le faible risque de progression dans le groupe N-BCG, l’HIVEC pourrait être une bonne alternative à la cystectomie précoce, en particulier pour les patients contre-indiqués au BCG. À l'inverse, pour les patients présentant des tumeurs à très haut risque en échec de BCG, le risque de progression musculaire n’est pas négligeable et la cystectomie doit rester le traitement de référence ; l'HIVEC peut être envisagé avec prudence pour les patients non éligibles à la chirurgie et bien informés du risque évolutif.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE Laure DOISY MMCC 26.06.2020.pdf (9.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02969324 , version 1 (16-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02969324 , version 1

Cite

Laure Doisy. Efficacité de l'HIVEC chez les patients atteints d'un cancer de vessie non infiltrant le muscle de haut risque et/ou en échec d'un traitement par BCG. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02969324⟩
438 View
155 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More