Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Apport de l'IRM cardiaque dans la distinction des myocardites aiguës immuno-induites et virales

Résumé : Introduction : les myocardites aigües immuno-induites (MII) sont des complications rares mais fatales des inhibiteurs des checkpoints immunitaires (ICI), devant faire considérer l’arrêt de l’immunothérapie si confirmée. Les myocardites aigües virales (MV), bien plus fréquentes, n’ont pas cet impact oncologique. L’examen diagnostique non invasif de référence des myocardites aigües (MA) est l’imagerie par résonance magnétique cardiaque (IRMc). Le but de cette étude était de comparer les caractéristiques IRM des MII et des MV. Matériel et méthodes : 46 MA confirmées selon les critères IRM de Lake-Louise 2018 ont été incluses de mai 2017 à mai 2020 dans cette étude monocentrique rétrospective. Le groupe MII comprenait les MA confirmées survenant chez des patients sous ICI et comptait 18 patients (14 hommes ; âge moyen 67 ± 11 ans). Le groupe MV comprenait toutes les autres MA (22 hommes ; âge moyen 35 ± 15 ans). Ces deux groupes ont été analysés sur les paramètres IRMc comprenant notamment les caractéristiques de rehaussement tardif (RT), le T1 mapping natif et après injection ainsi que la fraction de volume extra-cellulaire, le T2 mapping mais également sur les paramètres clinico-biologiques. Résultats : parmi les 46 patients évalués, la distribution du RT était significativement différent entre les deux groupes avec plus d’atteinte sous-épicardique dans le groupe MV retrouvée chez 27 patients (96%) contre 10 patients (55%) du groupe MII, p=0.001 ; et plus d’atteinte intra-myocardique dans le groupe MII retrouvée chez sept patients (39%) contre un patient (3%) du groupe MV, p=0.003. En étude segmentaire, les MV présentaient significativement plus de RT en inféro-latéral (p=0.0001-0.01) alors que les MII atteignaient préférentiellement le septum (p=0.001-0.04). Il n’existait pas de différence significative sur les valeurs de T1 et T2 globales ou sur l’ECV. Conclusion : les MII et les MV se distinguent en terme de distribution et de RT, avec une atteinte préférentiellement inférieure et latérale pour les MV contre septale pour les MII. Les MII présentent plus de RT intra-myocardique que les MV qui ont plus d’atteinte sous-épicardique.
Complete list of metadatas

Cited literature [51 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02971209
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 19, 2020 - 12:11:45 PM
Last modification on : Thursday, October 22, 2020 - 3:27:01 AM

File

THESE FINALE 20200908.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02971209, version 1

Collections

Citation

Farah Cadour. Apport de l'IRM cardiaque dans la distinction des myocardites aiguës immuno-induites et virales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02971209⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

12