Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Similarités et dissemblances de la population militaire avec d'autres populations de voyageurs

Résumé : Introduction : les maladies infectieuses sont un combat de longue date pour les armées. Ces dernières décennies, l'augmentation importante de la mobilité humaine a facilité leur propagation. La médecine des voyages s'est développée en parallèle en s'appuyant sur la prise en charge, l'étude et la production de recommandations pour les voyageurs catégorisés selon leur typologie. Par défaut les militaires sont assimilés à des voyageurs mais l'état de l'art actuel ne permet pas de savoir à quel type de voyageurs civils ils ressemblent le plus et donc la pertinence de transposer les recommandations des voyageurs civils aux militaires. Dans ce travail nous avons décrit les caractéristiques de ces différents types de voyageurs puis comparé la population militaire aux autres. Matériels et méthodes : nous avons mené une étude rétrospective multicentrique sur des consultants de 18 à 64 ans européens non-migrants en médecine des voyages du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2017. Nous avons analysé les données démographiques, spatio-temporelles, cliniques et comportementales des 57 763 malades de retour de voyage. Les 520 militaires ont été comparés aux autres voyageurs par analyse descriptive, par analyse factorielle des correspondances et par analyse bivariée. Résultats : les militaires européens sont majoritairement français (70,2% vs 13,5%), très faiblement féminisés (6,6% vs 51,2%) avec un profil de destinations non touristiques pour des durées de séjours plus longues (médiane 96 vs 21 jours). La première cause de morbidité observée chez les militaires est le paludisme (39,6% vs 7,6%) singulièrement à P. vivax (53,9% vs 6,6%) avec une meilleure observance de la chimioprophylaxie anti-palustre (40,3% vs 6,3%). Nous avons observé moins de diarrhées chez les militaires (10,6% vs 32,0%), plus de leishmanioses (5,0% vs 0,5%) et d'infections sexuellement transmissibles (IST) (2,5% vs 1,7%) avec un plus fort taux d'hospitalisation (46,9% vs 13,0%). L'AFC a clairement identifié les militaires comme étant une population à part des cinq autres populations de voyageurs étudiés. Discussion et conclusion : les militaires sont une population différente des autres catégories de voyageurs sur leur structure démographique et leur profil de voyage. Le paludisme demeure le premier fléau infectieux mortel des voyageurs. Les résultats de cette étude justifient donc d'adapter les recommandations civiles aux particularités militaires. Elle justifie également le besoin spécifique du maintien de l'expertise par des formations spécifiques des médecins militaires en infectiologie (médecine tropicale), en dermatologie et dans la prévention de ces domaines qui doit rester une priorité. Des travaux futurs devraient permettre d'affiner ces résultats sur des destinations précises permettant de dégager des recommandations adaptées.
Complete list of metadatas

Cited literature [54 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02971451
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 19, 2020 - 2:56:47 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:28:06 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 20, 2021 - 6:54:18 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2030-10-19

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02971451, version 1

Collections

Citation

Jean-Baptiste Mardon. Similarités et dissemblances de la population militaire avec d'autres populations de voyageurs. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02971451⟩

Share

Metrics

Record views

20