Étude de l’adaptation du Caladoc N et du Rousseli Rs aux terroirs de l’appellation Côtes de Provence - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Study on Caladoc N and Rousseli Rs adaptation to the Côtes de Provence appellation terroirs

Étude de l’adaptation du Caladoc N et du Rousseli Rs aux terroirs de l’appellation Côtes de Provence

Abstract

In an increasing rosé market competition context, the Syndicat des Vins des Côtes de Provence has to implement innovative and evolutive strategies in order to maintain its worldwide leadership. Furthermore, the appellation have to respond to the recent evolution of consumation and climate. One of the development axis chosen by the Syndicat to reach its qualitatives, economics and environmental goals is the grape varieties. For four years, a protocol aimed to introduce Rousseli Rs and Caladoc N varieties in the specifications of the Côtes de Provence appellation is in progress. In a qualitative way, a study focusing on their adaptation to the different terroirs has been setted up on the 2017 and 2018 datas. The statistical analysis of the results shows three observations : the variety seems to be more influent on the harvest potential than the basis terroir unity (UTB), there are some differences on the yield (especially on the berry size) and the pH according to terroirs, the vintage effect is too important to conclude on the existence of a link between the typicity of the studied rosés and terroirs. However, empiricism shows that there are predominant planting sectors for these two varieties. The explanations factors are mostly due to humans, which seems to have a major place in the terroir notion.
Dans un contexte de concurrence croissante sur le marché du rosé, le Syndicat des Vins des Côtes de Provence doit mettre en place des stratégies d’évolutions et d’innovations afin de garder sa place de leader mondial. De plus, l’appellation doit faire face aux récents changements de consommation et climatiques. L’un des axes de développement choisi par le Syndicat pour atteindre ses objectifs qualitatifs, économiques et environnementaux est l’encépagement. Depuis maintenant quatre ans, un protocole visant à introduire le Rousseli Rs et le Caladoc N dans le cahier des charges des Côtes de Provence est en cours. Dans une démarche qualitative, une étude sur leur adaptation aux différents terroirs de l’appellation a été mise en place sur la base des données acquises en 2017 et 2018. L’analyse statistique des résultats fait ressortir trois constats : le cépage semble avoir plus d’influence sur le potentiel de vendange que l’Unité Terroir de Base, il existe des différences de rendement (surtout sur la taille des baies) et de pH selon les différents terroirs, l’effet du millésime est trop important et empêche toute conclusion quant à l’existence d’un lien entre typicité des rosés étudiés et terroirs d’implantation. L’empirisme montre cependant qu’il existe des secteurs de plantation prédominants pour ces deux cépages. Les facteurs d’explication sont essentiellement liés à l’Homme, qui s’avère occuper une place majeure dans la notion de terroir.

Domains

Agronomy
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_Viti-Oeno_Krummenacher.pdf (8.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02972412 , version 1 (26-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02972412 , version 1

Cite

Rébecca Krummenacher. Étude de l’adaptation du Caladoc N et du Rousseli Rs aux terroirs de l’appellation Côtes de Provence. Agronomie. 2019. ⟨dumas-02972412⟩
40 View
161 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More