Évaluation qualitative du premier programme français de psychoéducation sur les conduites suicidaires : PEPSUI - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Évaluation qualitative du premier programme français de psychoéducation sur les conduites suicidaires : PEPSUI

Abstract

CONTEXTE : la prévention du suicide est une urgence mondiale. En France, aucun programme de psychoéducation à visée des patients présentant un trouble des conduites suicidaires (TCS) n’existe. Parallèlement, la question de la méthodologie quantitative d’évaluation des principes actifs psychothérapeutiques fait débat. MÉTHODES : nous avons mené une étude qualitative, utilisant une analyse thématique inductive et déductive avec approche comparative constante, avec 10 patients ayant suivi le programme de psychoéducation PEPSUI, de 10 sessions hebdomadaires, alliant connaissances scientifiques sur le TCS, et compétences de thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), de thérapie comportementale et dialectique (TCD) et de psychologie positive, et 8 patients ayant suivi un programme de relaxation de 10 sessions hebdomadaires, afin d’évaluer par entretien semi structuré les processus spécifiques et non spécifiques et compétences acquises perçues comme aidantes pour opérer un changement psychique et un impact sur leur vie. RÉSULTATS : des processus non spécifiques ont été aidants dans les deux programmes tels que la formation de l’entité groupale, l’alliance thérapeutique, le cadre du groupe, l’apport de nouvelles connaissances sur les stratégies de soin. Ajoutant à ces processus des compétences de tolérance à la détresse, le groupe relaxation a été décrit aidant par la majorité des patients permettant un impact sur la gestion du stress, néanmoins peu d’impact sur la perception des conduites suicidaires. Dans le groupe PEPSUI, les compétences théoriques scientifiques acquises, et la pleine conscience, l’acceptation, la défusion, l’utilisation de la matrice, la psychologie positive ont permis aux patients : d’avoir une expérience émotionnelle claire, de s'engager dans des comportements dirigés vers un but, de contrôler l'impulsivité, et ainsi de sortir du « mode cognitif suicidant » et pouvoir envisager réduire leurs comportements suicidaires. CONCLUSION : l’évaluation qualitative du premier programme francophone de psychoéducation sur le suicide, est suggéré aidant par l’apport de connaissances scientifiques et l’acquisition de compétences d’ACT, de psychologie positive et de TCD permettant une régulation émotionnelle efficace et de nouvelles stratégies de réponse comportementale. Il apparait également d’une bonne faisabilité et d’une bonne acceptabilité.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_Henrion_Audrey.pdf (2.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02973987 , version 1 (21-10-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02973987 , version 1

Cite

Audrey Henrion. Évaluation qualitative du premier programme français de psychoéducation sur les conduites suicidaires : PEPSUI. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02973987⟩
108 View
403 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More