Appropriation sociale de la transition écologique : pratiques et représentations des jardins privés - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Social appropriation of the ecological transition : practices and representations of private gardens

Appropriation sociale de la transition écologique : pratiques et représentations des jardins privés

Emma Dauphin
  • Function : Author

Abstract

Empirical observation has shown that the private gardens in the area lost their landscape identity in favour of artificial garden. In order to understand and prove this observation, a study consisting of three works was carried out. First of all, a pre-diagnosis of the territory was carried out with experts to understand the issues at stake, then semi-directive interviews with the population to understand the perception and representation of the private garden but also of the living environment, and finally a cartography to find out what types of gardens are found on the territory. There is a real tangle of social relations revolving around the garden which is not isolated in space and time. The inhabitants, although little aware of the contribution of their private garden to a wider ecosystem, are sensitive to current environmental issues. The Community of communes and the Communes are all designated to help the inhabitants to reinvite the bocage in their garden. But to do this, they will have to adapt their way of communicating, taking into account that the territory includes several groups of people and gardeners with specific vocabulary and social codes. This study is the introduction to a wider project aimed at revaluing nature in private spaces and establishing a living link between the local authorities and the inhabitants.
Une observation empirique a relevé que les jardins privés du territoire perdaient leur identité paysagère au profit de jardins-salons artificialisés. Pour comprendre et prouver cette observation, une étude composée de trois travaux a été menée. Tout d’abord un pré diagnostic territorial auprès d’experts pour comprendre les enjeux du territoire, puis des entretiens semi-directifs auprès de la population pour comprendre la perception et la représentation du jardin privé mais aussi du cadre de vie et enfin une cartographie afin de savoir quels types de jardins se trouvent sur le territoire. Il existe un véritable enchevêtrement de relations sociales gravitant autour du jardin qui n’est pas isolé dans l’espace et le temps. Les habitants, bien que peu conscients de l’apport de leur jardin privé à un écosystème plus large sont sensibles aux enjeux environnementaux actuels. La Communauté de Communes et les Communes sont toutes désignées pour aider les habitants à réinviter le bocage dans leur jardin. Mais pour cela, il leur faudra adapter leur façon de communiquer en prenant en compte que le territoire comprend plusieurs groupes de personnes et de jardiniers ayant un vocabulaire et des codes sociaux spécifiques. Cette étude est l’introduction a un projet plus large visant à revaloriser la nature dans les espaces privés et établir un lien vivant entre les instances locales et les habitants.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020_Dauphin_GEADT.pdf (2.88 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02975183 , version 1 (22-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02975183 , version 1

Cite

Emma Dauphin. Appropriation sociale de la transition écologique : pratiques et représentations des jardins privés. Sciences de l'environnement. 2020. ⟨dumas-02975183⟩
102 View
310 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More