Milieu rural, semi-rural ou urbain : confirmation d’indicateurs quantitatifs permettant de définir le milieu d’exercice des médecins généralistes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Urban, semi-rural or rural: confirmation of quantitative indicators to determine the practice environment of general practitioners

Milieu rural, semi-rural ou urbain : confirmation d’indicateurs quantitatifs permettant de définir le milieu d’exercice des médecins généralistes

Abstract

Introduction: to define an urban, rural or semi-rural practice, the data currently used are those of INSEE (National Institute of Statistics and Economic Studies). Dr. Coutrix's thesis showed that these definitions were not suitable for general practitioners, who define their type of exercise according to several criteria: distance to an emergency service, population density, more or less extended activity in the context primary care, and typology of the territory. She proposed a tool to help determine the practice environment of general practitioners. The main objective of this study is to quantitatively confirm these indicators of practice environment determination of general practitioners, to confirm them. Secondly, to determine the limits of this tool and to define the semi-rural environment. Method: we have conducted a quantitative study by telephone questionnaire on 280 general practitioners in Gironde and in the Landes, randomly selected, between June and August 2019. Results: 187 general practitioners answered the telephone questionnaire. Following a quantitative statistical analysis by chi2 test, 6 criteria showed an association between the working environment and the practice of doctors: carrying out visits more than 10 kilometers from the office, practicing a medicine with a specific orientation, obtaining a consultation with a pulmonologist in a week, participation in the permanence of care from 8 p.m. to midnight, plastering or splinting in the office, and consultation slots dedicated to same-day emergencies. These criteria were supplemented by the distance to the emergency room, population density and typology of the territory in order to develop the tool. Conclusion: the tool for determining the practice environment of general practitioners includes 6 criteria concerning primary care and 3 geographic criteria. The tool applied to our population has a sensitivity of 70.6% to define the type of practice. Using INSEE data, only 45.9% of doctors identified themselves with the definition of their type of practice. This tool would need to be tested on a large sample of general practitioners.
Introduction: pour définir un exercice urbain, rural ou semi-rural, les données utilisées actuellement sont celles de L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques). La thèse du Dr Coutrix a montré que ces définitions n’étaient pas adaptées aux médecins généralistes, qui définissent leur type d’exercice selon plusieurs critères : distance à un service d’urgences, densité de population, activité plus ou moins élargie dans le cadre des soins primaires, et typologie du territoire. Elle proposait un outil d’aide à la détermination de ce milieu d’exercice à partir de ces critères. L’objectif principal de cette étude est de préciser ces indicateurs d’aide à la détermination du milieu d’exercice des médecins généralistes afin de les confirmer. Secondairement, de déterminer les bornes de cet outil et de définir le milieu semi-rural. Matériel et Méthode: nous avons réalisé une étude quantitative par questionnaire téléphonique sur 280 médecins généralistes en Gironde et dans les Landes, sélectionnés aléatoirement, entre juin et aout 2019. Résultats: 187 médecins ont répondu au questionnaire téléphonique. Suite à une analyse statistique quantitative par test du chi2, 6 critères ont montré une association entre le milieu d’exercice et la pratique des médecins : réalisation de visites à plus de 10 kilomètres du cabinet, pratique d’une médecine à exercice particulier, obtention d’une consultation avec un pneumologue dans la semaine, participation à la permanence des soins de 20 heures à minuit, réalisation de plâtres ou attelles au cabinet, et créneaux de consultation dédiés aux urgences du jour-même. Ces critères ont été complétés par la distance aux urgences, densité de population et typologie du territoire afin d’élaborer l’outil. Conclusion : l’outil d’aide à la détermination du milieu d’exercice des médecins généralistes comporte 6 critères concernant les soins primaires et 3 critères géographiques. L’outil appliqué à notre population a une sensibilité de 70,6% pour définir le type de pratique. En utilisant les données de l’INSEE, seuls 45,9% des médecins se reconnaissaient dans la définition de leur type de pratique. Cet outil nécessiterait d’être testé sur un large échantillon de médecins généralistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2020_Corfias.pdf (1.48 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02976752 , version 1 (23-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02976752 , version 1

Cite

Marie-Emmanuelle Corfias. Milieu rural, semi-rural ou urbain : confirmation d’indicateurs quantitatifs permettant de définir le milieu d’exercice des médecins généralistes. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02976752⟩
1912 View
1472 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More