Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge chirurgicale des tumeurs rétrorectales. Expérience Multicentrique Française.

Résumé : Introduction : les tumeurs rétrorectales (TRR) constituent un groupe de lésions rares et hétérogènes. Nos objectifs étaient de rapporter les résultats d’une large cohorte nationale de TRR opérées et de comparer les résultats périopératoires et à long-terme en fonction des principales voies d’abord réalisées. Méthodes : tous les patients opérés d’une TRR entre 2000 et 2019 dans 18 départements de chirurgie colorectale ont été rétrospectivement inclus. L’abord abdominal coelioscopique a été comparé à la voie de Kraske, en termes de données périopératoires et de résultats à long-terme. Résultats : 270 patients (213 femmes, âge moyen 46 ±15 ans) ont été inclus. Le diagnostic était fortuit chez 119 patients (44%). La chirurgie était réalisée par un abord abdominal (n=72/270, 27%), postérieur (n=190/270, 70%) ou combiné (n=8/270, 3%). L’approche abdominale était coelioscopique chez 53 patients. L’approche postérieure était réalisée par une voie de Kraske chez 169 patients. La cœlioscopie était plus fréquemment réalisée pour des lésions symptomatiques (n=37, 70% vs n=88, 52%, p=0,02), de grande taille (60,5 ±24 [extrêmes : 13-107] vs 51 ±26 [20-105] mm, p=0,02), et localisées au-dessus de la troisième vertèbre sacrée (n=3/42, 7% vs 0, p=0,001) en comparaison à la voie de Kraske. L’approche coelioscopique était associée à un risque majoré d’iléus postopératoire (n=4/53, 7,5% vs 0%, p=0,002), de fistule rectale (n=3/53, 6% vs 0%, p=0,01) mais à un risque minoré d’abcès de paroi (n=1/53, 2% vs 24/169, 14%, p=0,02) en comparaison à la voie de Kraske. Les TRR étaient malignes dans 8% des cas. Après un suivi moyen de 27 ±39 [1-221] mois, le taux de récidive était de 8%. Conclusions : notre étude suggère que les deux principales voies d’abord dans la prise en charge des TRR (abdominale coelioscopique et Kraske) ont leur propre morbidité, mais ne s’adressent pas aux mêmes tumeurs. L’abord coelioscopique devrait être considéré pour les TRR volumineuses, localisées au-dessus de la troisième vertèbre sacrée ou en cas de suspicion d’envahissement rectal nécessitant une résection en bloc. Il semble difficile de conclure à la supériorité d’une voie d’abord sur l’autre.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02978203
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 26, 2020 - 11:50:47 AM
Last modification on : Tuesday, November 24, 2020 - 3:20:40 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 27, 2021 - 6:40:46 PM

File

THESE AUBERT 02-10-20.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02978203, version 1

Collections

Citation

Mathilde Aubert. Prise en charge chirurgicale des tumeurs rétrorectales. Expérience Multicentrique Française.. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02978203⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

474