Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Arrêts et Accidents du travail de plus de 3 mois : étude qualitative du vécu, des attentes et des difficultés des patients et des médecins généralistes prescripteurs

Résumé : Introduction : le médecin généraliste est le premier prescripteur d’arrêt de travail. Après plusieurs mois d’arrêt, les chances de reprise du travail s’amenuisent, à 6 mois seulement 50% reprennent et à 2 ans ce taux s’effondre à 10%. Notre objectif est de décrire et d’analyser les difficultés, les attentes et le vécu des patients en arrêt ou accident de travail de plus de 3 mois ainsi que celle des médecins généralistes prescripteurs, afin de mettre en lumière les éléments freinant la réinsertion professionnelle, enjeu majeur de santé publique. Méthode : une étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés, réalisée « en miroir », a été menée auprès de 12 médecins généralistes et 13 patients des Bouches-du-Rhône et du Var. L’échantillonnage s’est fait en variation maximale et jusqu’à saturation des données. Les entretiens ont été enregistrés puis retranscrits sous formes de verbatims en respectant l’anonymat. Puis une analyse thématique des verbatims a été effectuée en double codage pour tous les entretiens avec triangulation des données afin de faire émerger des thèmes. Résultats : un sentiment d’inconfort global des médecins est ressorti. Les principales difficultés sont rencontrées lors de la non-compliance du patient, les conflits employeurs-employés, les problèmes psychiques, l’âge proche de la retraite, le problème d’acceptation du statut de travailleur handicapé, l’accessibilité, le délai d’attente et le retour des médecins d’une autre spécialité, médecins du travail et médecins conseil. Les patients relatent une souffrance au travail dominante, des tensions avec l’employeur, les collègues, le désaccord avec les tâches à réaliser, les obligations de rendement au détriment de l’humain. Ils se sentent isolés, inutile, rejetés par la société. Cependant, grâce aux assurances souscrites, certains patients ont une perte financière négligeable en arrêt et ne ressentent pas le besoin d’avoir une activité professionnelle car ils adoptent un nouvel équilibre de vie en se recentrant sur leur famille. Conclusion : le médecin traitant a un rôle central, de conseil, d’orientation et d’écoute du patient. La recherche d’une souffrance au travail est primordiale. Développer une meilleure coordination et relation entre les différents acteurs de la prise en charge faciliterait la réinsertion. Une plus ample communication et information sur la RQTH pourrait améliorer sa représentation et son acceptation par les patients. Une prise en charge précoce par le médecin du travail pourrait encourager une reprise plus rapide et adaptée au handicap.
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02978229
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 26, 2020 - 12:02:35 PM
Last modification on : Tuesday, November 24, 2020 - 3:20:40 AM

File

These BEN SAID PRAEL complet.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02978229, version 1

Collections

Citation

Thibault Prael, Laetitia Ben Saïd. Arrêts et Accidents du travail de plus de 3 mois : étude qualitative du vécu, des attentes et des difficultés des patients et des médecins généralistes prescripteurs. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02978229⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

17