Le traitement du trouble de stress post traumatique par la narrative exposure therapy chez les femmes et personnes LGBT réfugiées et demandeuses d'asile du programme SINDIANE - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Le traitement du trouble de stress post traumatique par la narrative exposure therapy chez les femmes et personnes LGBT réfugiées et demandeuses d'asile du programme SINDIANE

Abstract

Contexte : le trouble de stress post-traumatique est un diagnostic psychiatrique plus fréquent chez les réfugiés et demandeurs d’asile que dans la population générale. Il nécessite une prise en charge spécialisée et un soutien psychosocial important. La Narrative Exposure Therapy (NET), psychothérapie d’origine allemande, a été développée dans les années 2000 afin de traiter spécifiquement le psycho-traumatisme dans cette sous population. Elle est brève, efficace sur le traumatisme complexe et peut être dispensée par des non soignants ayant été formés. Toutes les études randomisées publiées ont conclu à l’efficacité de la NET, mais leur nombre est encore insuffisant pour émettre des recommandations. À notre connaissance, la NET n’a jamais été expérimentée en France. À Marseille, SINDIANE est un programme communautaire de soutien et d’accompagnement des personnes réfugiées et demandeuses d’asile. De nombreux ateliers menés par des travailleuses paires y sont proposés pour augmenter le pouvoir d’agir des bénéficiaires et les aider à se rétablir. Le développement d’un atelier NET permettrait d’associer soutien communautaire et psychothérapie spécifique et validé. Par cette étude, nous formulons l’hypothèse que le traitement du trouble de stress post-traumatique (TSPT) par de la NET au sein du programme communautaire SINDIANE diminue les symptômes de trouble de stress post-traumatique. Méthode : quarante-six participants avec un diagnostic de trouble de stress post-traumatique au sein du dispositif SINDIANE vont être recrutés. Un essai clinique randomisé prospectif en simple aveugle sera mené comparant deux groupes. Un groupe participant au programme SINDIANE ; d’autre part, un autre étant en plus traité par l’atelier NET. Les évaluations seront faites au départ, après l’intervention et en suivi, à trois et six mois. En outre, la méthode de recherche qualitative et participative appelée photovoice sera utilisée pour mieux comprendre les expériences de participants qui reçoivent la NET tout au long de leur processus de rétablissement. Discussion : si les hypothèses testées sont validées, ces conclusions pourront encourager le développement de ce type de thérapie spécifique, adaptée au trouble de stress post-traumatique chez les réfugiés et demandeurs d’asile. Grâce à une dispensation par des non-soignants formés et supervisés, elle pourra être développée pour traiter un plus grand nombre de personnes en un temps relativement court. De plus, l’étude pourra également confirmer le bénéfice d’un programme de soutien psychosocial dans le rétablissement et l’intégration des personnes réfugiées et demandeuses d’asile.
Fichier principal
Vignette du fichier
The`se de´finitive V5 _compressed.pdf (7.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02987195 , version 1 (03-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02987195 , version 1

Cite

Clotilde Izabelle. Le traitement du trouble de stress post traumatique par la narrative exposure therapy chez les femmes et personnes LGBT réfugiées et demandeuses d'asile du programme SINDIANE. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02987195⟩
526 View
1017 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More