Détection des mutations circulantes PIK3CA au diagnostic chez les patientes suivies pour un cancer du sein inflammatoire non métastatique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Circuling PIK3CA mutation detection at diagnosis in non-metastasic inflammatory breast cancer patients

Détection des mutations circulantes PIK3CA au diagnostic chez les patientes suivies pour un cancer du sein inflammatoire non métastatique

Abstract

Inflammatory breast cancer (IBC) is an aggressive BC subtype with rapid onset and poor outcomes. After biopsy confirmation, first-line treatment is based on systemic chemotherapy. A targetable somatic PIK3CA mutation is reported in 30% of IBC, allowing for treatment by PI3Kα-specific inhibitors, such as alpélisib. The aim of this study was to evaluate the detection rate of circulating PIK3CA mutation in non-metastatic IBC patients harbouring a PIK3CA mutation on initial biopsy. This monocentric retrospective study was based on available stored plasmas and biopsies at diagnosis and included all non-metastatic IBC patients who were treated by neo-adjuvant chemotherapy. PIK3CA mutations (E542K, E545K, H1047R/L) were assessed by droplet digital PCR (ddPCR) in plasma samples and tumoral tissue at diagnosis. A total of 55 patients treated between 2008 and 2018 in Henri Becquerel Center and with sufficient DNA from tumor tissue were included. 14/55 patients (25%) had a PIK3CA mutation identified on baseline biopsy (H1047R=8; H1047L=3; E545K=2; E542K=1). All mutations were single. Among them, 11 (79%) patients had enough circulating DNA for circulating mutations analyses. Corresponding circulating PIK3CA mutations were found in 6/11 patients (55%). Beside these 6 patients, no other circulating mutation was identified among the 43 patients with fully interpretable circulating and biopsy mutational analyses. Our results revealed no prognostic or predictive value of PIK3CA mutations at diagnosis of non-metastatic IBC but highlighted a prognostic value of cfDNA rate at diagnosis. Our study showed that corresponding circulating PIK3CA mutation was identified in 55% of non-metastatic IBC patients with baseline somatic PIK3CA mutation on tumor tissue while no circulating mutation was found among non-mutated PIK3CA patients. Further studies are needed to determine the prognostic and therapeutic impact of circulating PIK3CA mutation in IBC patients.
Le cancer du sein inflammatoire (CSI) est un sous-type de cancer du sein agressif et de mauvais pronostic, caractérisé par une rapide évolutivité tumorale. Après confirmation histologique, le traitement de première ligne est basé sur la chimiothérapie. Une mutation somatique de PIK3CA est reportée dans 30% des CSI, ciblée par les inhibiteurs spécifiques de la sous-unité alpha de PI3K de développement récent, tel que l’alpélisib. L’objectif de cette étude était d’évaluer le taux de détection des mutations circulantes PIK3CA au diagnostic chez les patientes suivies pour un cancer du sein inflammatoire non métastatique présentant une mutation PIK3CA sur la biopsie initiale. Cette étude rétrospective monocentrique était basée sur du matériel tumoral et circulant disponible au diagnostic et incluait toutes les patientes prises en charge par chimiothérapie néo-adjuvante pour un CSI non métastatique. Les mutations PIK3CA (E524K, E544K, H1047R/L) étaient évaluées par droplet digital PCR (ddPCR) au sein des échantillons plasmatiques et tumoraux au diagnostic. Un total de 55 patientes traitées entre 2008 et 2018 sur le Centre Henri Becquerel, avec suffisamment d’ADN extrait des biopsies tumorales ont été inclues. 14 patientes sur 55 (25%) étaient mutées PIK3CA sur la biopsie initiale (H1047R=8 ; H1047L=3 ; E545K=2 ; E542K=1). Toutes les mutations étaient uniques. Parmi elles, 11 patientes (79%) avaient assez d’ADN plasmatique pour l’analyse mutationnelle circulante. Des mutations PIK3CA circulantes correspondantes ont été retrouvées chez 6/11 patientes (55%). Hormis ces 6 patientes, aucune autre mutation circulante PIK3CA n’a été identifiée parmi les 43 patientes présentant du matériel tumoral et circulant de qualité suffisante pour permettre une analyse mutationnelle interprétable. Nos résultats n’ont pas mis en évidence de valeur pronostique ou prédictive des mutations PIK3CA au diagnostic des CSI non métastatiques, mais ont démontré la valeur pronostique du taux d’ADN libre circulant (ADNlc) au diagnostic. Notre étude a permis d’identifier des mutations PIK3CA correspondantes circulantes chez 55% des patientes mutées sur biopsie initiale alors qu’aucune mutation circulante n’a été trouvée parmi les patientes non mutées sur tissu tumoral. De futures études prospectives de plus grande ampleur sont attendues pour déterminer l’impact pronostique et thérapeutique des mutations circulantes PIK3CA chez les patientes suivies dans le cadre d’un CSI non métastatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Allouchery_Violette.pdf (1.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03011601 , version 1 (18-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03011601 , version 1

Cite

Violette Allouchery. Détection des mutations circulantes PIK3CA au diagnostic chez les patientes suivies pour un cancer du sein inflammatoire non métastatique. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03011601⟩
167 View
429 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More