La croissance fœtale physiologique : influence du mode de vie des femmes enceintes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

La croissance fœtale physiologique : influence du mode de vie des femmes enceintes

Abstract

Introduction: Growth is a complex biological phenomenon involving many factors. Here, our focus is on the variability of physiological growth with much less work done in this area. This has led to the research question: « What is the influence of pregnant women's lifestyle on the growth of their fetus as measured during ultrasound and birth? ». Objective: To determine what elements of pregnant women's lifestyles were related to physiological fetal growth. Material and method : A retrospective multicentre study was conducted in 3 maternity between June and October 2019. This survey was conducted using a questionnaire distributed to patients and with a collection of data on medical records. It included 60 primiparous women who delivered at term (> 37 SA) a single fetus, were between 1.58 and 1.70 m tall, had a normal BMI, and were aged 20 to 35 years ; these women were not expected to have had a pathologic pregnancy or to have consumed toxins during the pregnancy. The fetal growth was compared according to several variables in women’s lifestyles. As the variables collected were not all measured at the same time (e.g. 31 SA vs 34 SA for the 3rd ultrasound), polynomial regression was used to construct the most suitable growth curve ; we then used the GEE analysis with a significance threshold defined by p < 0.05 to evaluate the significance of the different results. Results: Fetal growth may have been influenced by organic food and cosmetics, quality of sleep, level of education, and where pregnant women live. There is no evidence of a link between the foetal sex, diet, drinks consumed, physical activity, occupation and the pregnant woman's environment. Conclusion: This study allowed a global analysis of the maternal lifestyle and its influence on fetal growth with some significant results. Now, it would be interesting to carry out this study on a larger scale and with a more detailed description of the variables studied.
Introduction : la croissance est un phénomène biologique complexe impliquant de nombreux facteurs. Ici, notre propos est axé sur la variabilité de la croissance physiologique avec beaucoup moins de travaux réalisés dans ce domaine. Ce qui a amené à la question de recherche : « Quelle est l’influence du mode de vie des femmes enceintes sur la croissance de leur fœtus mesurée lors des échographies et de la naissance ? ». Objectif : Déterminer quels étaient les éléments du mode de vie des femmes enceintes ayant un lien avec la croissance fœtale physiologique. Matériel et méthode : Une étude rétrospective multicentrique a été menée dans 3 maternités entre juin et octobre 2019. Cette enquête a été réalisée à l’aide d’un questionnaire distribué aux patientes et avec un recueil de données sur les dossiers médicaux. Elle incluait 60 primipares ayant accouché à terme (> 37 SA) d’un fœtus unique, mesurant entre 1m58 et 1m70, ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC) normal et étant âgées de 20 à 35 ans ; ces femmes ne devaient pas avoir eu de grossesse pathologique ni avoir consommé de toxiques pendant celle-ci. Il a été comparé la croissance fœtale (Périmètre Crânien (PC) et Estimation du Poids Fœtal (EPF)) en fonction de plusieurs variables du mode de vie des femmes. Les variables recueillis n’étant pas toutes mesurées au même moment (ex : 31 SA vs 34 SA pour la 3ème échographie), la régression polynomiale a été utilisée pour construire la courbe de croissance la plus adaptée ; nous avons ensuite utilisée l’analyse Generalized Estimated Equation (GEE) avec un seuil de significativité définit par p < 0,05 pour évaluer la significativité des différents résultats. Résultats : la croissance fœtale a pu être influencée par l’alimentation et les cosmétiques biologiques, la qualité du sommeil, le niveau d’étude ainsi que le lieu d’habitation des femmes enceintes. Aucun lien n’est avéré concernant le sexe fœtal, le régime alimentaire, les boissons consommées, l’activité physique, la profession ainsi que l’entourage de la femme enceinte. Conclusion : cette étude à permis une analyse globale du mode de vie maternel et son influence sur la croissance fœtale avec quelque résultats significatifs. Maintenant, il serait intéressant de réaliser cette étude à plus grande échelle et avec une description plus détaillée des variables étudiées.
Fichier principal
Vignette du fichier
ROGER_CROISSANCE_FOETALE_PHYSIOLOGIQUE.pdf (1.11 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-03012265 , version 1 (18-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03012265 , version 1

Cite

Constance Roger. La croissance fœtale physiologique : influence du mode de vie des femmes enceintes. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03012265⟩
101 View
696 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More