Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude de la corrélation entre CRP et D-Dimères dosés de façon synchrone dans un service d'urgence

Résumé : Contexte : Le nombre annuel de passages aux urgences a doublé depuis 20 ans (21 millions de passages en 2016 contre 10.1 millions en 1996) et pour faire face à cet afflux massif de patients, les pratiques médicales ont changé. Le service des urgences adultes du CHU Charles Nicolle comptabilise à lui seul 100 000 passages par an, soit 270 passages par jour. Dans ce contexte, les praticiens urgentistes vont multiplier les examens paracliniques notamment devant des symptomatologies transversales ou aspécifiques. Cette multiplication d’examens risque pourtant d’être délétère pour le raisonnement hypothético-déductif du clinicien et allonger le temps de passage pour chaque patient. Nous nous sommes intéressés au dosage synchrone de 2 marqueurs biologiques, la CRP et les D-dimères, que nous retrouvons chez 3 % des patients admis aux urgences au cours de l’année 2017, et nous avons évalué une possible corrélation entre ces 2 biomarqueurs. Méthodologie : Nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective, monocentrique, aux Urgences adultes du CHU de Rouen, entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2017. Notre critère de jugement repose sur la comparaison du couple de biomarqueurs CRP/D-dimères, que nous avons comparé selon une variable polytomique à 4 modalités : CRP+/D-dimères+, CRP-/D-dimères+, CRP+/D-dimères- et CRP-/D-dimères-. Résultats : Nous n’avons ainsi pas retrouvé de corrélation entre CRP et D-dimères au sein de la population générale avec un coefficient de Pearson à 0,60. Il n’y a pas non plus de corrélation retrouvée en divisant la CRP en plusieurs sous-groupes (coefficient de Spearman faible) Les analyses des biomarqueurs en 4 modalités montrent que les patients avec les 2 biomarqueurs négatifs étaient majoritairement plus jeunes, sans diagnostic et rentraient à domicile. Le diagnostic de MTEV était majoritairement retrouvé chez les patients ayant les 2 biomarqueurs positifs. Conclusion : Notre étude renforce l’intérêt du dosage des D-dimères en fonction de la clinique et de la probabilité pré-test sans tenir compte du syndrome inflammatoire qui n’est finalement pas un facteur de confusion.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03013704
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 19, 2020 - 9:53:42 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:24 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 20, 2021 - 6:35:36 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2022-11-19

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03013704, version 1

Citation

Anne-Sophie Helbert, Adrien Machinal. Étude de la corrélation entre CRP et D-Dimères dosés de façon synchrone dans un service d'urgence. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03013704⟩

Share

Metrics

Record views

513