Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Efficacité du traitement par injections de toxine botulique dans la prise en charge des épicondylites chroniques : une revue systématique de la littérature

Résumé : Introduction : l’épicondylite radiale ou latérale ou tennis elbow est une pathologie fréquente dans la population générale (1 à 3% de la population dans une vie) dont les retentissements socio-économiques sont importants. Les traitements de première intention permettent dans 80 à 90% des cas une résolution des symptômes mais dans la part restante, la chronicisation nécessite des thérapeutiques de seconde ligne qui sont diverses. Les injections de toxine botulique A, déjà largement utilisée dans le domaine de la rééducation pour le traitement de la spasticité semblent être un traitement efficace. Objectifs : réaliser une revue de la littérature récente de l’efficacité des injections de toxine botulique sur la douleur ressentie par les patients souffrant d’épicondylite latérale chronique à court/moyen et long terme et définir les modalités d’injection, la dose et le type de produit utilisé. Méthodes : revue systématique menée de Janvier 2020 à Mai 2020, selon les lignes directrices de PRISMA (dans les limites de la réalisation par une seule personne) et sélectionnant les essais cliniques contrôlés randomisés comparant l’efficacité de la toxine botulique aux autres traitements médicaux et portant sur trois bases de données : Pubmed, Web of Science et Cochrane. La qualité méthodologique des essais a été évaluée par l’échelle PEDRo (Physiotherapy Evidence Database Scale cheklist). Résultats : Un total de 7 articles évaluant l’efficacité d’un traitement par injection de toxine botulique de type A a été retenu. Deux articles comparaient l’efficacité de la toxine à une injection de 40 mg de triamcinolone et montrait l’absence de différence significative sur l’évaluation de la douleur à moyen et long terme, en revanche un des articles montrait une différence significative en faveur de la corticothérapie à courte terme. 5 articles évaluaient l’efficacité de la toxine versus placebo et montrent tous une amélioration significative de l’EVA douleur à court, moyen et long terme à l’exception d’un article qui évaluait l’EVA à moyen terme et ne montrait pas de différence significative. Les essais utilisant de faibles doses de toxine semblent induire moins d’effets secondaires (déficit d’extension du poignet et des doigts longs) tout comme l’injection via électrostimulation, et l’injection intra-tendineuse comparée à une injection intramusculaire dans un essai semble être plus efficace à court terme. Discussion/Conclusion : notre étude retient une efficacité globale de la toxine botulique dans la prise en charge des EL chroniques réfractaires à un traitement de 1ère intention bien conduit à moyen et long terme. A court terme, elle semble moins efficace que les corticoïdes, qui restent le gold standard, mais la TBA pourrait trouver sa place entre ceux-ci et la prise en charge chirurgicale. Une faible dose de TBA, une injection sous contrôle électromyographique à distance de l’épicondyle dans le CERC et une poursuite de la kinésithérapie semblent être les conditions permettant une efficacité optimale et minimisant au maximum les effets secondaires à type de déficit musculaire.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03026114
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, November 26, 2020 - 3:26:39 PM
Last modification on : Tuesday, December 1, 2020 - 3:25:23 AM
Long-term archiving on: : Saturday, February 27, 2021 - 7:36:17 PM

File

The`se ANDREOTTI Bastien Versi...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03026114, version 1

Collections

Citation

Bastien Andreotti. Efficacité du traitement par injections de toxine botulique dans la prise en charge des épicondylites chroniques : une revue systématique de la littérature. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03026114⟩

Share

Metrics

Record views

265

Files downloads

306