Étude de l'impact sur la mortalité d'une prise en charge par coronarographie précoce ou différée, des patients ayant présenté un arrêt cardio-respiratoire inexpliqué, récupéré en préhospitalier - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Étude de l'impact sur la mortalité d'une prise en charge par coronarographie précoce ou différée, des patients ayant présenté un arrêt cardio-respiratoire inexpliqué, récupéré en préhospitalier

Abstract

Introduction : l’arrêt cardio-respiratoire en extra hospitalier est une des causes de mortalité majeure en France et ailleurs. Bien que la cause cardiaque prédomine, les recommandations actuelles sont floues concernant le délai de réalisation de la coronarographie en cas d’absence de signe d’ischémie aiguë à l’ECG après reprise d’une activité cardiaque spontanée. L’objectif de cette étude est de montrer qu’une prise en charge par coronarographie précoce n’améliore pas le taux de mortalité à 90 jours comparée à une prise en charge par coronarographie différée chez les patients ayant présenté un ACR inexpliqué, récupéré en pré-hospitalier. Matériel et méthode : cette étude de cohorte rétrospective a été menée sur tous les patients majeurs ayant présenté un ACR récupéré, inexpliqué en pré-hospitalier régulé par le SAMU-centre 15 du Var (83) entre janvier 2013 et décembre 2019. Au total, 117 patients ont pu être inclus et séparés en deux groupes selon le délai de réalisation de la coronarographie. Résultats : aucune différence significative en termes de mortalité à 90 jours n’a été démontrée chez les ACR inexpliqués, récupérés en pré-hospitalier entre une prise en charge par coronarographie précoce ou différée malgré un léger bénéfice observé sur le groupe coronarographie différée. Cette différence est restée non significative malgré ajustement sur les autres variables influençant la mortalité à 90 jours. Il a été mis en évidence que les patients de cette étude avec un rythme choquable initialement, de sexe masculin ou tabagiques sont plus susceptibles de bénéficier d’une angioplastie. Conclusion : devant l’absence de bénéfice d’une des deux stratégies, il est légitime de se poser la question de poursuivre la réalisation de la coronarographie de manière précoce au vu du potentiel retard qu’elle peut induire dans la prise en charge réanimatoire du patient ayant présenté un ACR récupéré inexpliqué. Des études ciblant plus précisément les patients bénéficiant de l’une ou l’autre des stratégies sont nécessaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Thibaud Culioli.pdf (6.9 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03028307 , version 1 (27-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03028307 , version 1

Cite

Thibaud Culioli. Étude de l'impact sur la mortalité d'une prise en charge par coronarographie précoce ou différée, des patients ayant présenté un arrêt cardio-respiratoire inexpliqué, récupéré en préhospitalier. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03028307⟩
86 View
41 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More