Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Ultrasons Focalisés de Haute Intensité (HIFU) focal dans le cancer de prostate en première intention : résultats oncologiques à moyen terme

Résumé : La prostatectomie radicale et la radiothérapie externe sont les traitements de référence du cancer de prostate (PCa) localisé. Ces traitements radicaux s’accompagnent d’effets secondaires notamment sur la continence et la sexualité. Le traitement focal a pour objectif de traiter une zone spécifique de la prostate tout en préservant les tissus environnants de manière à diminuer les effets secondaires. Bien que ces thérapies focales soient de plus en plus utilisées, il existe un manque de données sur les résultats oncologiques à moyen et long terme. Objectif : rapporter les résultats oncologiques à moyen terme chez des patients présentant un cancer de prostate localisé traité par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) en première intention. Matériels et méthodes : étude rétrospective des patients traités par HIFU focal pour un cancer de prostate localisé entre novembre 2009 et septembre 2016 à l’hôpital Edouard Herriot, CHU de Lyon. Les patients inclus présentaient un cancer de prostate localisé de risque faible ou intermédiaire (PSA < 20ng/ml, score ISUP ≤ 3, stade ≤ T2b). Le critère de jugement principal était la survie sans retraitement (SSR), définie par l’absence de retraitement local (HIFU focal pour les récidives dans le champ ou hors champ HIFU initial ou prostatectomie radicale ou radiothérapie externe ou HIFU total) ou d’introduction de traitement systémique, ou d’apparition d’une biopsie positive révélant un PCa ISUP grade ≥ 2 chez les patients non traités, ou de survenue d’une métastase de PCa ou de décès spécifique du PCa. Résultats : le nombre de patients inclus était de 146, avec 68 patients de risque faible, 78 patients de risque intermédiaire, 79 patients ISUP 1 et 67 patients ISUP ≥ 2. La médiane de suivi était de 60 mois. La proportion de patients ayant reçu au moins une série de biopsie post-HIFU était de 82,9%. A 4 et 6 ans la SSR était de respectivement 75,0% et 61,2%. La survie sans traitement radical à 4 et 6 ans était de 79,1% et de 65,5%. En analyse multivariée, la densité du PSA et le pourcentage de baisse du PSA post-HIFU était des facteurs prédictifs de SSR (p=0.01 et p=0.01 respectivement). Conclusion : cette étude montre que le traitement par HIFU focal peut permettre un contrôle carcinologique satisfaisant à moyen terme chez les patients à risque faible et à risque intermédiaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03031706
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 30, 2020 - 3:45:46 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:52:26 AM

File

PONS Mathieu_thèse modifiée....
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03031706, version 1

Collections

Citation

Mathieu Pons. Ultrasons Focalisés de Haute Intensité (HIFU) focal dans le cancer de prostate en première intention : résultats oncologiques à moyen terme. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03031706⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

101