Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Admissions et réadmissions en réanimation des patients suivis pour une hémopathie maligne‎ : étude rétrospective sur 9 ans

Résumé : Introduction : depuis plusieurs années, le pronostic des patients atteints d’hémopathies malignes s’est amélioré avec parallèlement, une augmentation de l’incidence des admissions en réanimation. Cependant, la mortalité dans cette population reste élevée. Pour les survivants, il ne semble pas y avoir d’impact du premier séjour en réanimation sur le pronostic lié à l’hémopathie, mais, peu d’études ont évalué l’impact de la réadmission chez les patients atteints d’hémopathies malignes. Le but de cette étude est de décrire l’incidence et les facteurs de risque d’une nouvelle réadmission en réanimation et son association à la mortalité. Patients et méthodes : cette étude rétrospective, monocentrique, réalisée sur une période de 9 ans au CHU d’Amiens, a inclus 456 patients atteints d’hémopathies malignes admis pour un premier séjour en réanimation. Les séjours de moins de 48h ont été exclus sauf en cas de décès précoce lié au motif d’admission ainsi que les réadmissions après le 2ème séjour (n=23). L’objectif principal était d’évaluer l’impact pronostic de survenue du 2ème séjour en réanimation sur la survie globale. Les objectifs secondaires étaient d’évaluer l’impact du délai de réadmission sur la survie globale après la 2ème admission, d’évaluer l’impact des variables dépendantes du temps à l’issu du 1er séjour sur la survie globale et les facteurs de risques associés à la réadmission. Les analyses sont réalisées par un modèle semi paramétriques de Cox et les indicateurs sont exprimés en Hazard Ratio (HR). Résultats : sur les 456 patients inclus dans l’étude, 101 ont été réadmis pour un deuxième séjour en réanimation. Concernant l’impact de la réadmission sur la survie globale, la survenue du 2ème séjour semble avoir un impact pronostic péjoratif (p=0,05) HR=1,283 IC95(1,039–1,645) néanmoins sans influence significative du délai entre la sortie du 1er séjour et la réadmission. Concernant les variables d’intérêt dépendantes du temps analysées associées au premier séjour, la durée totale d’hospitalisation (p<0,0001) ; HR=0,981 ; IC95(0,975-0,987)), la durée du premier séjour (p<0,001 ; HR=0,161 IC95(0,115-0,226)), l’hospitalisation programmée (p=0,0449 ; HR=0,777 IC95(0,601-0,992)), le score de Charlson (p<0,0001 ; HR=1,866 ; IC95(1,470-2,390)), l’âge (p<0,0001 ; HR=1,024 ; IC95(1,016-1,031)), l’IGS-2 (p<0,0001 ; HR 1,866 ; IC95(1,47-2,23)), le recours à la ventilation non invasive (p=0,0175) ; HR 1,889 ; IC95(1,118-3,192)) ainsi que la survenue d’une défaillance hépatique lors du 1er séjour en réanimation (p=0,0271 ; HR=2,168 ; IC95(1,169-3,665)) apparaissent comme des marqueurs pronostiques significatifs. Conclusion : les caractéristiques ainsi que la mortalité à court et moyen terme lors du premier séjour en réanimation sont superposables aux données les plus récentes de la littérature. Si l’admission en réanimation ne semble pas affecter le pronostic de l’hémopathie, la réadmission semble avoir un impact pronostic péjoratif sans que le délai de la réadmission à l’issue du premier séjour n’impacte la survie globale des patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03035840
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Wednesday, December 2, 2020 - 1:18:17 PM
Last modification on : Wednesday, April 28, 2021 - 3:39:51 AM

File

Lambour Alexis. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03035840, version 1

Collections

Citation

Alexis Lambour. Admissions et réadmissions en réanimation des patients suivis pour une hémopathie maligne‎ : étude rétrospective sur 9 ans. Hématologie. 2020. ⟨dumas-03035840⟩

Share

Metrics

Record views

4