Rectovaginal fistula in Crohn’s disease: a low long-term success rate and a high definitive stoma risk - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Rectovaginal fistula in Crohn’s disease: a low long-term success rate and a high definitive stoma risk

Les fistules recto-vaginales dans la maladie de Crohn : un faible taux de succès à long terme et un haut risque de stomie définitive

Abstract

Management of RVF in CD is challenging, recommended medical treatment is mostly based on biologics, but surgical support still relies on various techniques with no gold standard. Available studies are heterogeneous retrospective ones, with short term follow-up. The aim of this study was to assess results of medico-surgical support in women with rectovaginal fistula (RVF) due to Crohn’s disease (CD) in a tertiary referral center. We conducted a retrospective analysis of women undergoing surgery for CD RVF between 1996 and 2019 in a tertiary referral center. All surgeries were classified as: preliminary, closure techniques or salvage procedures. Primary outcome was fistula remission defined by the combination of fistula closure, absence of symptoms, and no stoma at least 6 months since last procedure. Were included 32 patients, median follow-up was 11.3 years (0-23.7) after first surgery. A total of 138 procedures were performed, 45 (33%) preliminary (drainage +/- seton insertion, diverting stoma), 80 (58%) closure techniques, 13 (9%) salvage procedures leading to planned definitive stoma. RVF remission was obtained in 7/32 patients (22%). Global remission rate per procedure was 5% (5/138), 9% (7/80) with closure techniques alone. At the end of follow up a stoma was present in 13/32 patients (41%). Percentage of time under biologics was 90% for patients in remission, versus 50% for the others (p=0.11). Only biologics were prognostic factor for successful closure techniques (p=0.007) in univariate analysis. RVF remission in CD was low at long term, patients endured a succession of interventions, and definitive stoma rate was high. Combination with biologics was crucial.
La prise en charge des FRV dans la MC est un défi. Le traitement médical repose sur les biothérapies, les options chirurgicales sont nombreuses mais sans gold standard. L’objectif de cette étude est d’évaluer les résultats de la prise en charge médico-chirurgicale des femmes ayant une fistule recto-vaginale (FRV) due à la Maladie de Crohn (MC) dans un centre de référence. Les patientes ayant eu une chirurgie pour une FRV de MC entre 1996 et 2019 dans un centre tertiaire ont été inclues rétrospectivement. Les chirurgies réalisées étaient classées en 3 groupes : préliminaire, technique de fermeture, ou de sauvetage. L’objectif était d’évaluer la rémission de la FRV, définie par la combinaison de la fermeture de la fistule, l’absence de symptômes et de stomie au moins 6 mois après la dernière chirurgie. Etaient inclues 32 patientes, le suivi moyen était de 11,3 ans (0-23,7) après la première chirurgie. Un total de 138 chirurgies ont été réalisées, 45 (33%) étaient préliminaires (drainage+/seton, stomie de dérivation), 80 (58%) étaient des techniques de fermetures, 13 (9%) étaient des procédures de sauvetage (stomie définitive). La rémission de la FRV était atteinte chez 7/32 patientes (22%). Le taux de succès par procédure était de 5% (7/138) et 9% (7/138) ramené aux seuls techniques de fermeture. A la fin du suivi 13/32 (41%) patientes avaient une stomie. Seule la biothérapie était un facteur pronostic de succès d’une procédure à but curatif après analyse univariée (p=0,007). Même dans un centre référent le taux de rémission des FRV dans la MC est faible à long terme et le risque de stomie est important. La combinaison avec les biotherapies est cruciale.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020GRAL5032_tracanelli_laurine(1)(D)_version_diffusion.pdf (1.96 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03040029 , version 1 (04-12-2020)

Identifiers

Cite

Laurine Tracanelli. Rectovaginal fistula in Crohn’s disease: a low long-term success rate and a high definitive stoma risk. Human health and pathology. 2020. ⟨dumas-03040029⟩
44 View
62 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More