Audit des pratiques concernant le suivi de grossesse des femmes rhésus D négatif à l’Hôpital Couple Enfant de Grenoble - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Audit des pratiques concernant le suivi de grossesse des femmes rhésus D négatif à l’Hôpital Couple Enfant de Grenoble

Abstract

Objectives: Our main objective was to asses conformity, regarding the pregnancy follow-up of rhesus negative patients, one year after the addition of fetal rhesus genotyping to NABM. Material and Methods: This study was a descriptive, retrospective, monocentric transversal clinical audit via the review of the computer records of the Maternity of Grenoble University Hospital from the first of July, 2018 to the first of July, 2019. Using as a reference the recommendations of good practice of the HAS. Results: During our study 86 files has been audited. Considering the set of good practice recommendations, only 1% of the files audited were compliant, if we ignore the collection and traceability of consents for genotyping and immunoglobulin injection, the compliance rate was 28%. We obtained satisfactory compliance rates for the prescription or verification of the group card (90%) as well as the prescription of detection of red cell antibodies (85%), the genotyping proposal (88%). the follow-up of detection of red cell antibodies was consistent in 37% cases. The injection of anti D Ig at 28 SA was carried out correctly when needed (97%), the management of potentially immunizing events was compliant (100% for prescription of detection of red cell antibodies and for the injection of Ig anti D). As well as post-natal care, 99% of the new-borns had a rhesus determination and 98% of women received an Ig anti D injection after a Kleihauer test. The consent necessary for the prescription of genotyping was attached in 58% of the files and the one for the injection of anti D Ig at 28 SA in 3% of the files, in post-partum no consent was found (0%). Conclusion: We identified shortcomings in the management of RH : -1 women during pregnancy compared with the HAS’s recommendations. Especially regarding the detection of red cell antibodies prescriptions, and the management and the traceability of consents. We would like to disseminate these results, in order to discuss different ways of improving the management of RH : - 1 patients. For this purpose, a form to facilitate the collection of patient consent to blood-derived drugs injection and a new protocol have been developed.
Objectifs : L’objectif principal de notre étude était d’évaluer la conformité des pratiques professionnelles, concernant le suivi de grossesse des patientes rhésus D négatif, un an après l’ajout du génotypage rhésus foetal à la nomenclature des actes de biologie médicale. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude de type audit clinique, descriptive, rétrospective, monocentrique et transversale. Elle a été réalisée à l’hôpital Couple Enfant de Grenoble, par l’étude des dossiers informatiques des patientes entre le premier juillet 2018 et le premier juillet 2019. Notre évaluation des pratiques s’est faite en utilisant comme référentiel les recommandations de bonnes pratiques formulées par la Haute Autorité de Santé. Résultats : Au cours de notre étude 86 dossiers ont pu être audités. En considérant l’ensemble des recommandations de bonnes pratiques de l’HAS, 1% des dossiers audités étaient conformes. En excluant le recueil et la traçabilité des consentements pour le génotypage et l’injection d’immunoglobulines, le taux de conformité était de 28%. Nous avons obtenu des taux de conformité très satisfaisants pour la prescription ou la vérification de la carte de groupe (90%), pour les RAI du premier trimestre (85%), et la proposition de génotypage RH1 foetal (88%). Le suivi des RAI au cours de la grossesse était conforme chez 37 % des patientes. L’injection des Ig anti D à 28 SA était correctement effectuée lorsqu’elle était nécessaire (97%), la prise en charge des évènements potentiellement immunisants était conforme (100% pour les RAI et pour l’injection d’Ig anti D). De même, la prise en charge post natale était conforme, 99% des nouveaux nés ont eu une détermination de leur rhésus et 98% des femmes ont reçu une injection d’Ig anti D après un TK quand cela était nécessaire. Le consentement nécessaire à la prescription du génotypage était joint dans 58 % des dossiers et celui nécessaire à l’injection des Ig anti D à 28 SA, dans 3 % des dossiers. En post-partum, aucune trace de consentement n’a été retrouvé. Conclusion : Nous avons pu mettre en évidence des défauts de respect des recommandations, en ce qui concerne le schéma de prescription des RAI au cours de la grossesse et la traçabilité des consentements. Nous souhaiterions diffuser ces résultats, afin de discuter de différentes pistes d’amélioration, en vue d’optimiser la prise en charge des patientes RH : -1. Dans ce but, un formulaire facilitant le recueil du consentement des patientes avant l’injection de médicament dérivé du sang et un nouveau protocole ont été rédigés.
Fichier principal
Vignette du fichier
MS20_16_el_khloufi_wafae(1)(D)_version_diffusion.pdf (2.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03040356 , version 1 (04-12-2020)

Identifiers

Cite

Wafae El Khloufi. Audit des pratiques concernant le suivi de grossesse des femmes rhésus D négatif à l’Hôpital Couple Enfant de Grenoble. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03040356⟩
99 View
169 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More