Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Perforation intestinale spontanée chez le nouveau-né prématuré : évaluation rétrospective 2003-2019 au CHU de Montpellier

Résumé : La PIS est définie comme une perforation localisée et isolée du tube digestif. Cette condition est souvent assimilée à l’entérocolite ulcéro-nécrosante (ECUN), alors que les hypothèses étiologiques et les données cliniques et anatomopathologiques suggèrent qu’il s’agit de deux maladies différentes. Objectifs : cette étude monocentrique avait pour but d’évaluer la prévalence, de décrire les caractéristiques cliniques, d’individualiser les facteurs de risque et de préciser l’évolution de la PIS au CHU de Montpellier. Méthode : étude observationnelle réalisée dans le département de Pédiatrie Néonatale et Réanimations du CHU de Montpellier entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2019. Les données périnatales pour chaque patient étaient collectées dans une base de données créée en 2003 pour les nouveau-nés de terme de naissance <33 semaines d'aménorrhées et/ou avec de poids de naissance inférieur à 1500 g, permettant de décrire plus de 150 variables en période périnatale. Les comparaisons entre les groupes PIS, ECUN et Témoins, indemnes de PIS et ECUN, étaient réalisées par analyses univariées. Les facteurs de risque de PIS étaient analysés par régression logistique à partir des variables anténatales et néonatales immédiates associées significativement au critère de jugement. Résultats : 3130 nouveau-nés étaient inclus. Parmi eux, 33 (1.05%) avaient une PIS et 141 (4.50%) une ECUN. La prévalence de la PIS augmentait au cours des 7 dernières années, et plus particulièrement les 2 dernières (p=0.012). L’âge médian (Q25 ; Q75) était 5 (3 ; 8) jours au diagnostic de PIS et 20 (12 ; 31.5) jours au diagnostic d’ECUN (p<0.001). Par rapport aux groupes Témoins et ECUN, les nouveau-nés PIS se caractérisaient par un accouchement voie basse plus fréquent (p<0.003), un terme (p<0.001), un poids (p<0.001), une taille (p<0.001) et un score d’Apgar (p=0.01) inférieurs à la naissance. Les nouveau-nés PIS avaient des taux de survie (p=0.002) et de survie sans morbidité sévère (p<0.001) inférieurs au groupe Témoin. Le taux de survie sans morbidité sévère était inférieur au groupe ECUN (p=0.009). Une procédure chirurgicale était requise pour 79% des patient, par stomie seule (64%) ou résection et stomie (15%). En cas de PIS, la stomie était plus fréquente (p<0.001) et plus précoce (p<0.001) qu’en cas d’ECUN et le nombre d’actes chirurgicaux était plus élevé (p<0.001). Quatre facteurs de risque indépendants étaient individualisés par modèle de régression logistique : accouchement par voie basse, poids de naissance < 1000 g, traitement de la PCA et exposition à un traitement anti-hypotenseur (concordance 88.7%, une aire sous courbe ROC 0.91, test d'adéquation 0.4007). Conclusion : l’étude souligne les spécificités de la PIS et ses différences significatives avec l’ECUN, en termes de facteurs de risque, présentation clinique et prise en charge chirurgicale. Des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer les facteurs de risque de la PIS et adapter, si besoin, les stratégies thérapeutiques néonatales afin de remédier à son augmentation récente.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03040937
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, December 4, 2020 - 4:15:21 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:03 PM

File

JOUFFREY Anais_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03040937, version 1

Collections

Citation

Anaïs Jouffrey. Perforation intestinale spontanée chez le nouveau-né prématuré : évaluation rétrospective 2003-2019 au CHU de Montpellier. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03040937⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

50