Effet de la déambulation sous anesthésie péridurale déambulatoire sur la durée de la phase active et le déroulement du travail obstétrical : étude de cohorte prospective unicentrique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Effet de la déambulation sous anesthésie péridurale déambulatoire sur la durée de la phase active et le déroulement du travail obstétrical : étude de cohorte prospective unicentrique

Abstract

Objectives: To evaluate the effect of ambulation under ambulatory epidural analgesia (AEA) on the duration of the active phase and the progress of obstetrical labor. Methods: The study was prospective, observational, monocentric and carried out in a type maternity 2A. 103 patients were included between August 1st, 2019 and January 15th, 2020, divided into two groups : "Ambulatory" and "Immobilization". The ambulation was defined by the adoption of vertical positions during at least 25% of the labor. All of the admitted patients had initially AEA and cervical dilation of at least 6 cm. Results: The duration of the active phase, the use of oxytocin (Syntocinon®), the rotation of the posterior varieties, the duration of the expulsive efforts, the pain rating and the mode of delivery were not significantly different between the two groups, regardless of the parity. The nulliparous walked for 1.98 hours (58.1% of the labor) and the multiparous for 1.5 hours (67.6% of the labor). Conclusion: Ambulation with AEA has neither effect on obsteric nor on the reduction of the duration of the active labor phase.
Objectifs : Evaluer l’effet de la déambulation sous anesthésie péridurale déambulatoire (APDD) sur la durée de la phase active et le déroulement du travail obstétrical. Méthodes : L’étude était prospective, observationnelle, monocentrique, réalisée dans une maternité de type 2A. Ont été incluses 103 patientes entre le 1er août 2019 et le 15 janvier 2020, réparties en deux groupes comparés : « Déambulatoire » et « Immobilisation ». La déambulation était définie par l’adoption de positions verticales pendant au moins 25% de la phase active du travail. L’ensemble des patientes admises avait initialement une APDD et une dilatation cervicale d’au moins 6 cm. Résultats : La durée de la phase active, le recours à l’oxytocine (Syntocinon®), la rotation des variétés postérieures, la durée des efforts expulsifs, la cotation de la douleur et la voie d’accouchement n’étaient pas significativement différents entre les deux groupes, quelle que soit la parité. En moyenne les primipares ont déambulé 1,98h (58,1% du travail) et les multipares 1,5h (67,6% du travail). Conclusion : La déambulation sous APDD n’a pas d’effet sur les paramètres obstétricaux, ni sur la réduction de la durée de la phase active du travail.
Fichier principal
Vignette du fichier
MS20_20_girard_laurie(1)(D)_version_diffusion.pdf (806.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03047956 , version 1 (09-12-2020)

Identifiers

Cite

Laurie Girard. Effet de la déambulation sous anesthésie péridurale déambulatoire sur la durée de la phase active et le déroulement du travail obstétrical : étude de cohorte prospective unicentrique. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03047956⟩
145 View
177 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More