Le handicap invisible post accident vasculaire cérébral - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

The invisible disability after stroke

Le handicap invisible post accident vasculaire cérébral

Abstract

Stroke is the leading cause of acquired adult disability. If the consequences of a stroke are generally visible, it's also possible to develop certain difficulties such as important fatigability, psychological disorders, spatial-temporal orientation difficulties, attention deficit disorders or even the loss of initiative. This type of invisible disability is not recognized by other people but it is not less handicapping than a physical disability. On the contrary, it is therefore more misunderstood by the victim's relatives and passes mistaken for laziness or simulation. The objective of this paper is to describe the clinical spectrum of invisible disability and its impact on the life quality of people living with the after-effects of a stroke. In order to answer this problem, information was gathered from a review of the literature in the PubMed database and with the participation of the various people working with these patients. The results of this research have made it possible to identify different criteria such as age, gender, culture, education or the social role affecting the quality of life of people living with invisible disabilities. Various difficulties have also been found to be omnipresent in their daily lives, such as non-recognition and judgment. To face these difficulties, areas of solution have been found to improve their care, such as the importance of educating medical personnel and society.
L'accident vasculaire cérébral (AVC) est la première cause de handicap acquis de l'adulte. Si les conséquences d'un AVC sont généralement bien visibles, il est aussi possible de développer certaines difficultés comme une grande fatigabilité, des troubles psychiques, des difficultés d'orientation spatio-temporelle, des troubles de l'attention, de la mémoire ou bien même la perte de la faculté d'initiation des actions. Ce type de handicap invisible n'est pas bien reconnu par le monde extérieur, mais il n'en est pas moins handicapant qu'un handicap physique. Au contraire, il est donc plus incompris par l'entourage de la victime et passe pour de la fainéantise ou de la simulation. L'objectif de ce mémoire est de décrire le spectre clinique du handicap invisible ainsi que son retentissement sur la qualité de vie des personnes vivant avec ce handicap à la suite d'un AVC. Pour répondre à cette problématique, des informations ont été recueillies à partir d'une revue de la littérature dans la base PubMed ainsi qu'avec la participation de différents acteurs intervenant auprès de ces patients. Les résultats de cette recherche ont permis d'identifier différents critères comme l'âge, le sexe, la culture, l'éducation ou bien le rôle social influant sur la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap invisible. Différentes difficultés se sont de plus révélées omniprésentes dans le quotidien de ces personnes comme la non-reconnaissance et le jugement. Face à ces difficultés, des pistes de solution ont été trouvées afin d'améliorer leur prise en charge comme l'importance de l'éducation du personnel médical mais aussi de la société.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_M1_Le-Moigne_M_V2-2_LP.pdf (437.2 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03066131 , version 1 (15-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03066131 , version 1

Cite

Mathilde Le Moigne. Le handicap invisible post accident vasculaire cérébral. Santé publique et épidémiologie. 2019. ⟨dumas-03066131⟩
552 View
756 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More