La pharmacie d'officine au Québec : un modèle transposable en France ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Community pharmacy in Québec: a model that can be transferred in France?

La pharmacie d'officine au Québec : un modèle transposable en France ?

Abstract

Pharmacy, in France as in Quebec, is a profession in constant evolution. The pharmacist must seek to best adapt to the needs and expectations of the population. Over the years, Quebec community pharmacists have risen to this challenge. With Loi 41 and then Loi 31, they were given a range of new missions, giving them the opportunity to greatly diversify their practice, in order to optimize patient care in complete safety. On the other side of the Atlantic, the French pharmacist also seems to be on the move towards more new missions. Since the HPST law of 2009 which was a real revolution in the definition and role of the pharmacist, new laws have again strengthened the role of the pharmacist in the coordination of care. Vaccination at the pharmacy, medication reports, renewal and adjustment of prescription, but also dispensation under protocol, the profession is at the heart of many mutations. How did the Quebec system become a model of pharmacy practice? What were the keys to such an evolution? Are there similar new practices in France that are likely to energize and enhance our profession? How could they be further developed? What are the obstacles? So many questions that we will try to answer through this thesis.
La pharmacie, en France comme au Québec, est un métier en constante évolution. Le pharmacien doit chercher à s’adapter au mieux aux besoins et attentes de la population. Au fil des années, les pharmaciens communautaires québécois ont su relever ce défi. Avec la Loi 41 puis la Loi 31, ils se sont vus confier un éventail de nouvelles missions, leur donnant l’opportunité de diversifier grandement leur pratique, afin d’optimiser la prise en charge du patient en toute sécurité. Outre-Atlantique, le pharmacien français semble également être en marche vers davantage de nouvelles missions. Depuis la loi HPST de 2009 qui a été un véritable tournant dans la définition et le rôle du pharmacien d’officine, de nouvelles lois ont permis de renforcer à nouveau le statut du pharmacien dans la coordination des soins. Vaccination à l’officine, bilans de médication, renouvellement et ajustement de prescription, mais aussi dispensation sous protocole, la profession est au cœur de nombreuses mutations. Comment le système québécois a su devenir un modèle de pratique officinale ? Quelles ont été les clés d’une telle évolution ? Existe-t-il en France de nouvelles pratiques similaires, susceptibles de dynamiser et de revaloriser notre profession ? Comment pourraient-elles être développées davantage ? Quels en sont les freins et les limites ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre à travers cette thèse.
Fichier principal
Vignette du fichier
GAUTHIER_Lea.pdf (5.33 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-03077883 , version 1 (16-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03077883 , version 1

Cite

Léa Gauthier. La pharmacie d'officine au Québec : un modèle transposable en France ?. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨dumas-03077883⟩
55 View
1224 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More