Acide hyaluronique une molécule primitive: intérêts et emplois en pharmacie d'officine - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Hyaluronic acid, a primitive molecule: interests and uses in dispensary pharmacy

Acide hyaluronique une molécule primitive: intérêts et emplois en pharmacie d'officine

Abstract

Since the discovery of hyaluronic acid (HA) in 1934, interest in this molecule has continued to increase. It is a polymer formed by the addition of D-glucoronic acid and N-acetyl-D-glucosamine. HA has significant potential due to its hygroscopic, viscoelastic, anti-free radical and anti-oxidant properties, but also due to its participation in many cellular processes: inflammation, immune reaction, angiogenesis and healing. It is not simply a primitive molecule but a remarkable molecule in view of its physicochemical properties and the diversity of biological processes it controls. Thus, an in-depth study of HA makes it possible to understand its interest and the solutions it can provide in various pathologies while being part of their therapeutic strategies. As a result, the list of specialties containing HA and the indications in pharmacies have grown considerably over the years, going beyond its initial use in cosmetic products. It is found in various indications encountered on a daily basis, for which the dispensing pharmacist can play a real dispensing role. These indications include dry eyes and vagina, oral lesions, osteoarthritis and wound healing.
Depuis la découverte de l’acide hyaluronique (AH) en 1934, l’intérêt pour cette molécule n’a cessé d’augmenter. Il s’agit d’un polymère formé par l’addition d’acide D-glucoronique et N- acétyl-D-glucosamine. L’AH présente un potentiel important du fait de ses propriétés hygroscopiques, viscoélastiques, anti-radicalaires et anti-oxydantes mais également du fait de sa participation dans de nombreux processus cellulaires : inflammation, réaction immunitaire, angiogénèse et cicatrisation. Il ne s’agit pas simplement d’une molécule primitive mais bien d’une molécule remarquable au vu de ses propriétés physico-chimiques et de la diversité des processus biologiques qu’elle contrôle. Ainsi une étude approfondie de l’AH permet de comprendre son intérêt et les solutions qu’il peut apporter dans diverses pathologies tout en s’inscrivant dans leurs stratégies thérapeutiques. En conséquent la liste de spécialité contenant de l’AH et les indications en pharmacie se sont largement étoffées au fils des années, dépassant son utilisation initiale au sein des produits cosmétiques. On le retrouve dans diverses indications rencontrées au quotidien, pour lesquelles le pharmacien d’officine peut jouer un vrai rôle de dispensation. Parmi ces indications on retrouve notamment la sècheresse oculaire et vaginale, les lésions buccales, l’arthrose et la cicatrisation des plaies.
Fichier principal
Vignette du fichier
Pharmacie_2020_Laluque.pdf (11.75 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03095496 , version 1 (04-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03095496 , version 1

Cite

Laura Laluque. Acide hyaluronique une molécule primitive: intérêts et emplois en pharmacie d'officine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03095496⟩
367 View
2618 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More