Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs de risque des cancers de la cavité orale : à propos des patients non alcoolo-tabagiques

Résumé : Les cancers de la cavité orale (CECO) représentent environ un quart des cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS) et sont à la quatrième place masculine française en termes de prévalence de cancer. Bien que ceux-ci soient majoritairement associés à une intoxication alcoolo-tabagique, on observe néanmoins une augmentation de leur proportion sans risque associé connu. Les études rapportent des taux d’incidence variables, jusqu’à 37% des cancers de la cavité orale, avec une augmentation croissante de leur prévalence. S’il est admis à l’heure actuelle que le papillomavirus est responsable de l’augmentation des cancers de l’oropharynx, il a été également démontré qu’il n’était pas associé à ces cancers de la cavité orale. Dans ce travail, notre objectif était de mieux caractériser les CECO en fonction de leurs facteurs de risque. D’après notre analyse, nous avons pu constater que les patients non alcoolo-tabagiques partagent un ensemble de caractéristiques cliniques spécifiques. Ils se développent plus particulièrement chez les jeunes de moins de 40 ans, plus spécifiquement au niveau de la langue, ou chez les patients âgés de plus de 70 ans. Il n’existe pas de lien avec le sexe pour les plus jeunes, mais une prédilection pour le sexe féminin comparé aux alcoolo-tabagiques en âge avancé. Bien que certains auteurs soient en faveur de tumeurs moins agressives, le pronostic des patients atteints de CECO sans facteur de risque identifié reste controversé en comparaison aux patients alcoolo-tabagiques. Ces observations sont en faveur d’une hétérogénéité clinique des cancers de la cavité orale et nous amènent à envisager d’autres facteurs de risque que l’alcool ou le tabac, auxquels cette population serait exposée. Les auteurs évoquent la prédisposition génétique, les expositions professionnelles et environnementales, l’hygiène de vie et l’alimentation ainsi que les infections à potentiel cancérigène. Toutefois, bien que des arguments épidémiologiques, cliniques, génomiques et moléculaires chez les patients jeunes atteints de CECO sans facteur de risque identifié soient en faveur d’une potentielle infection virale, aucun génome viral n’a été identifié dans ces cancers. Enfin, par extrapolation à des signatures génomiques observées dans le cancer du poumon, une étude récente évoque que ces patients pourraient être de meilleurs répondeurs que les patients alcoolo-tabagiques aux nouvelles stratégies d’immunothérapie par inhibiteurs d’immune check point.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03097726
Contributor : Christophe Coignard - Scd Paris Diderot Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, January 5, 2021 - 2:38:06 PM
Last modification on : Wednesday, May 26, 2021 - 3:39:07 AM

File

Dentaire_Soltani_Dora_DUMAS.pd...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03097726, version 1

Citation

Dora Soltani. Facteurs de risque des cancers de la cavité orale : à propos des patients non alcoolo-tabagiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-03097726⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

25