Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation du risque thrombotique 6 mois après une recanalisation endoveineuse de syndrome post-thrombotique : à propos de 32 procédures réalisées au CHU de Montpellier entre octobre 2015 et octobre 2019

Résumé : Le syndrome post-thrombotique (SPT) des membres inférieurs est une complication fréquente avec un risque de survenue estimé entre 20 et 40% dans les 2 ans après une thrombose veineuse proximale. Au CHU de Montpellier, un traitement par recanalisation endoveineuse est accessible depuis 2015 pour les SPT modérés à sévères. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer le taux de thromboses secondaires aux procédures de recanalisation endoveineuse et d’en définir les facteurs de risque. Les objectifs secondaires sont d’en évaluer le bénéfice clinique sur des signes cliniques objectifs et en matière de qualité de vie. Matériel et méthodes : entre octobre 2015 et octobre 2019, 32 patients ont bénéficié de l’intervention. Le recueil des données interventionnelles et post-interventionnelles a été réalisé de manière rétrospective après un suivi clinique d’au moins 6 mois. Le taux de thromboses secondaires a été calculé grâce au suivi post-interventionnel réalisé par écho-Doppler dans le service de médecine vasculaire. Le retentissement sur la qualité de vie a été évalué à l’aide du score CIVIQ. Les facteurs de risque ont été établis en comparant les groupes perméabilité et réintervention. Résultats : la procédure de recanalisation veineuse s’est soldée de 2 échecs (6.25%). Le taux de réintervention était de 46.87% et a permis d’obtenir une perméabilité primaire assistée ou secondaire pour 13 patients (40.62%). Les facteurs de risque thrombotique identifiés lors de la comparaison des groupes perméabilité et réintervention étaient l’atteinte de certains segments veineux (veine fémorale superficielle, veine cave inférieure), le nombre de carrefours atteints et la durée d’hospitalisation (p < 0.05). Pour l’ensemble de la population traitée, on note une amélioration du score de qualité de vie CIVIQ qui diminue et passe de 54.88 (±19.51) à 32.54 (± 15.85), sans différence significative entre les deux groupes comparés. Conclusion : la procédure de recanalisation endoveineuse semble être une option thérapeutique de choix dans le traitement des SPT modérés à sévères. Ces données devront être confirmées par l’étude d’un plus grand nombre de patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03102740
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 7, 2021 - 5:00:49 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:52:26 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2031-01-07

Please log in to resquest access to the document

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03102740, version 1

Collections

Citation

Oussama Baroudi. Évaluation du risque thrombotique 6 mois après une recanalisation endoveineuse de syndrome post-thrombotique : à propos de 32 procédures réalisées au CHU de Montpellier entre octobre 2015 et octobre 2019. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03102740⟩

Share

Metrics

Record views

34