Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Efficacité des infiltrations épidurales par la voie du hiatus sacro-coccygien échoguidées et par la voie interépineuse‎ : une étude rétrospective

Résumé : Objectif : étude rétrospective comparant à court terme I‘efficacité sur la douleur des infiltrations péridurales de corticoïdes par la voie du hiatus sacro-coccygien échoguidée vs interépineuse chez des patients hospitalises pour radiculalgies lombaires. Patients et méthodes : 70 patients ont été inclus dans cette étude, ayant tous une lomboradiculalgie sur conflit disco-radiculaire ou canal lombaire rétréci, 44 ayant reçu 2 à 3 infiltrations épidurales par voie interépineuse et 26 ayant bénéficié d’une infiltration échoguidée par le hiatus sacro-coccygien. Tous les patients ont été hospitalisé en service conventionnel, avec un repos relatif de 2 heures et une nuit de surveillance après la réalisation du geste. Les patients ont bénéficié d'une réévaluation précoce à un mois, avec comme critère principal d'évaluation la douleur radiculaire évaluée par une échelle numérique. Résultats : nous retrouvons une diminution moyenne de la douleur radiculaire significativement plus importante dans le groupe interépineuse vs hiatus, plus particulièrement chez les femmes. Nous retrouvons également une efficacité plus importante de ces infiltrations chez les patients de plus de 50 ans, avec encore une fois une efficacité plus importante des infiltrations interépineuse vs hiatus dans ce groupe de patients. Nous n'avons pas retrouvé de différence significative en fonction des comorbidités,de la topograpie de la radiculalgie ou du mécanisme de la radiculalgie (conflit discoradiculaire ou sténose rachidienne). Le seul facteur prédictif de moins bonne réponse aux infiltrations épidurales retrouvé est le tabac. Discussion : cette étude est à notre connaissance la première comparant les infiltrations épidurales postérieures, considérées comme gold standard et les infiltrations échoguidées par le hiatus sacro-coccygien. Cette étude a de nombreuses limites. En effet, il s’agit d’une étude rétrospective avec de nombreux biais dont celui évident de randomisation, ne permettant pas de tirer de conclusion. L'efficacité des deux types d'infiltrations à court terme est comparable aux données retrouvées dans la littérature. Une diminution de la prise d'antalgique, signe indirect d'efficacité a été constaté dans les deux groupes. Il serait nécessaire, dans une étude ultérieure, d’avoir un suivi à plus long terme pour vérifier si l’amélioration obtenue après une infiltration se prolonge dans le temps. Conclusion : on retrouve dans cette étude une amélioration de la radiculalgie à court terme dans les deux groupes, sans pouvoir conclure à une supériorité d’une infiltration par rapport à l’autre en raison des nombreux biais de cette étude. Cette étude pourrait donc déboucher sur d’autres travaux afin de définir au mieux les conditions de réalisation des différentes infiltrations épidurales.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03108505
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Wednesday, January 13, 2021 - 11:24:40 AM
Last modification on : Thursday, July 22, 2021 - 3:55:01 AM

File

Sobhy Danial Jean-Marc. Thèse...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03108505, version 1

Collections

Citation

Jean-Marc Sobhy Danial. Efficacité des infiltrations épidurales par la voie du hiatus sacro-coccygien échoguidées et par la voie interépineuse‎ : une étude rétrospective. Rhumatologie et système ostéo-articulaire. 2020. ⟨dumas-03108505⟩

Share

Metrics

Record views

4

Files downloads

2