Quick-Wee versus stimulation vésicale pour recueillir des urines de second jet chez le nourrisson non continent : un essai randomisé contrôlé - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Quick-Wee versus stimulation vésicale pour recueillir des urines de second jet chez le nourrisson non continent : un essai randomisé contrôlé

Abstract

Introduction: Urinary tract infections are common, in around 1 to 4% in boys and 3 to 8% in girls under 2 years old. The diagnosis is difficult because of nonspecific symptoms and the risk of urine analysis contamination, according to the sampling methods in pre-continent infants. The urethral catheterization and suprapubic puncture are recommended by the American Academy of Pediatrics, because of a low contamination rate but this technique is invasive. While the National Institute for Health and Care Excellence preconize clean catch urine for its minor invasiveness and its acceptable contamination rate but is difficult in pre continent infants. Recently, two methods have been described: Quick-Wee method by Kaufman et al (suprapubic stimulation with cold saline-soaked gauze) and the bladder stimulation by Herreros et al then by Tran et al (pubic tapping alternating with lumbar massages). This trial aim to compare the effectiveness in collecting midstream urine by bladder stimulation versus the Quick-Wee method, in infants under 1 year, before walking.
Methods and analysis: This study is a randomized controlled trial of 230 infants under 1 year and before walking, who need a urine analysis, conducted in 4 Pediatrics Emergencies Departments in France. Patients will be randomized into two groups: bladder stimulation and Quick-wee method. The primary endpoint will be the success rate of voiding in less than 5 minutes (at least 2 mL of urines). Secondary outcomes measure the delay of collecting, the comfort, the quality of urines and the risk factors associated with the failure of the two techniques.
Ethics and dissemination: The study protocol was approved by the French national ethic committee (consultative committee of the protection of persons) and is registered with the Clinical Trials Registry – NCT04587999. The results of the study will be published in a peer-reviewed journal. Protocol version identifier: version 1.
Introduction : Les infections urinaires sont fréquentes chez les nourrissons de moins de deux ans. Le diagnostic est difficile en raison de symptômes non spécifiques et du risque de contamination des urines en fonction du mode de recueil utilisé. Le sondage urinaire et la ponction sus-pubienne sont recommandés par l'American Academy of Pediatrics, en raison d'une faible contamination mais sont très invasifs. Le National Institute for Health and Care Excellence préconise en revanche le recueil de milieu de jet d’urines, mais difficilement réalisable en pratique chez les nourrissons pré-continents. Récemment, deux méthodes ont été décrites : la méthode Quick-Wee par Kaufman et al et la stimulation vésicale par Herreros et al puis par Tran et al. Cette étude a pour but de comparer l’efficacité des deux nouvelles méthodes « stimulation vésicale » et « Quick-Wee » pour recueillir des urines de second jet chez le nourrisson non continent de moins d’un an n’ayant pas encore acquis la marche.
Méthodes et analyses : Cette étude est un essai randomisé contrôlé, multicentrique, chez 230 nourrissons de moins d'un an, nécessitant une analyse d'urines, randomisés dans les deux groupes d’étude. Le critère de jugement principal sera le taux de succès de recueil d’urines en moins de cinq minutes. Les critères de jugement secondaires évalueront le délai de prélèvement, le confort du nourrisson, la qualité des urines et les facteurs de risque associés à l'échec des deux techniques.
Discussion : Dans la littérature, le taux de réussite dans l’obtention d’urines par stimulation vésicale variait de 61% à 88,9% chez les nouveau-nés, 46% à 62% chez les moins de trois mois, 49% à 64,8% chez les moins de six mois, 27% à 55,6% chez les moins de deux ans. Cette technique parait plus efficace chez le très jeune nourrisson. Une des limites de cette étude est de ne pas effectuer chaque technique chez un même nourrisson, pour limiter la variabilité interindividuelle. Une autre limite est de ne pas comparer la stimulation vésicale à un gold standard, mais en regard de notre objectif global de diminuer l’invasivité des prélèvements, nous avons choisi de comparer deux techniques non invasives. La principale force de cette étude est son caractère randomisé contrôlé et multicentrique pour limiter un biais de sélection. En participant à cette étude, les nourrissons auront bénéficié d'un moyen rapide et non invasif de collecte d'urines. À l'avenir, cette technique pourrait être étendue à d'autres services d'urgences ou même à des laboratoires de ville.
Conclusion : L’évaluation de la prise en charge des infections urinaires est un enjeu majeur en santé publique au niveau diagnostique, pronostique, bactériologique, et économique. Dans la recherche constante d’amélioration des pratiques et des soins en pédiatrie, l’évolution des méthodes de recueil d’urines chez les nourrissons nous parait indispensable.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM130.pdf (44.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03110459 , version 1 (14-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03110459 , version 1

Cite

Jade Janicot. Quick-Wee versus stimulation vésicale pour recueillir des urines de second jet chez le nourrisson non continent : un essai randomisé contrôlé. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03110459⟩
74 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More