Le patient traumatisé en pré-hospitalier : l'orientation du patient selon l'appréciation du clinicien aurait-elle changé a posteriori avec l'utilisation des scores Shock Index et MGAP ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Le patient traumatisé en pré-hospitalier : l'orientation du patient selon l'appréciation du clinicien aurait-elle changé a posteriori avec l'utilisation des scores Shock Index et MGAP ?

Abstract

Introduction : le triage des patients traumatisés en pré-hospitalier représente un enjeu majeur de santé publique pouvant avoir des conséquences sur la morbi-mortalité des patients, mais aussi un impact médico-économique négatif. L’objectif principal était d’évaluer a posteriori si l’orientation du patient faite par l’appréciation du clinicien aurait été modifiée avec l’utilisation des scores Shock Index et MGAP, au profit d’une diminution du sur-triage sans augmenter le sous-triage. L’objectif secondaire était de déterminer la valeur pronostique de ces scores pour les principaux critères de morbi-mortalité. Matériel et méthodes : cette étude observationnelle, rétrospective multicentrique a inclus les patients admis dans un centre de niveau 1 (Hôpital Nord, Marseille) et un centre de niveau 2 (Martigues) entre le 1/01/2018 et le 31/12/2018. Le critère de jugement principal pour définir le sur-triage et le sous-triage était le score ISS>15 et la mortalité intra-hospitalière. Résultats : 359 patients ont été admis. L’appréciation du clinicien a induit un taux de sous-triage de 0,6% pour 43,5% de sur-triage permettant de répondre aux critères de l’ACS-COT. L’ajout du score SI > 0,9 avec une sensibilité de 67,7% et une spécificité de 88,4%, et l’ajout du score MGAP<23 avec une sensibilité de 75,8% et une spécificité de 90,5% auraient permis de diminuer significativement le sur-triage au dépend d’une augmentation significative du sous-triage. A noter que la combinaison de ces deux scores permettait d’obtenir des résultats similaires. Conformément à la littérature, un score SI > 0,9 était statistiquement associé à un score ISS > 15, à la survenue d’un choc hémorragique, de coagulopathie traumatique et de transfusion massive ; contrairement au score MGAP altéré qui en plus était associé à un traumatisme crânien, une durée de ventilation mécanique allongée et une mortalité intra-hospitalière plus importante. Conclusion : l’appréciation actuelle du clinicien permet de répondre aux objectifs de sous-triage de 5% et l’ajout des scores SI et MGAP pourrait permettre une diminution du sur-triage mais avec un impact négatif sur l’orientation initialement correcte du praticien. L’intérêt d’une étude prospective pour confirmer l’impact de l’ajout de ces scores, notamment dans des algorithmes de triage en pratique quotidienne, semble indispensable.
Fichier principal
Vignette du fichier
DELEMASURE FRANCOIS THESE 14_12_2020.pdf (7.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03110650 , version 1 (14-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03110650 , version 1

Cite

François Delemasure. Le patient traumatisé en pré-hospitalier : l'orientation du patient selon l'appréciation du clinicien aurait-elle changé a posteriori avec l'utilisation des scores Shock Index et MGAP ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03110650⟩
61 View
245 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More