Étude du ressenti des femmes après l'annonce d'un premier résultat anormal de frottis cervico-utérin : à propos d'une étude qualitative réalisée en région PACA - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Étude du ressenti des femmes après l'annonce d'un premier résultat anormal de frottis cervico-utérin : à propos d'une étude qualitative réalisée en région PACA

Abstract

Introduction : Le cancer du col de l’utérus est un des cancers pouvant être efficacement prévenu par la réalisation de son dépistage. Ainsi, dans le cadre de ce dépistage, les femmes peuvent être amenées à recevoir un résultat de frottis cervico-utérin anormal. Le but de cette étude a été d’étudier le ressenti des femmes à cette annonce et l’impact du professionnel de santé sur l’annonce de celui-ci. Matériel et méthodes : cette étude qualitative a inclus 17 femmes de 25 à 65 ans ayant reçu un premier résultat de frottis cervico-utérin anormal, recrutées lors de leur rendez-vous de colposcopie à l’hôpital d’Aix-en-Provence. Résultats : la plupart de ces femmes ont reçu leur résultat par courrier. La compréhension initiale du résultat a été dépendante de leur niveau de connaissance antérieur sur le frottis cervico-utérin avec la persistance d’une méconnaissance de son utilité et de l’existence des lésions précancéreuses. Initialement à l’annonce, peu de femmes y sont restées indifférentes, elles ont expérimenté des ressentis initiaux de déni, de choc voire de traumatisme avec l’apparition d’angoisses multiples... À la suite de cela, trois réactions communes sont apparues : rechercher des informations, rechercher du soutien et prendre rapidement leur rendez-vous de colposcopie. Cette annonce a eu des conséquences à court et moyen terme sur la vie de ses femmes, que ce soit au niveau personnel, familial, conjugal ou professionnel. L’impact de la prise en charge médicale a été important que ce soit en positif ou en négatif. La place du médecin généraliste reste très restreinte. Discussion : les connaissances restant limitées, l’amélioration de celles-ci permettrait une amélioration de leur vécu. L’information, notamment proactive, est considérée comme primordiale au moment du FCU ainsi qu’à l’annonce. Il n’y a pas de mode de communication idéal, le mieux serait de s’adapter à chaque patiente. Conclusion : l’annonce d’un résultat de FCU anormal reste une annonce sensible avec de multiples impacts psycho-socio-sexuels que ce soit au court ou au moyen terme, dans tous les domaines de leur vie. Le professionnel de santé, notamment le médecin généraliste, a son rôle à jouer dans l’amélioration de ce vécu.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Mathilde JACQUEMUS.pdf (8.32 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03110684 , version 1 (14-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03110684 , version 1

Cite

Mathilde Jacquemus. Étude du ressenti des femmes après l'annonce d'un premier résultat anormal de frottis cervico-utérin : à propos d'une étude qualitative réalisée en région PACA. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03110684⟩
119 View
502 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More