Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Perspectives et limites du cadre réglementaire des pratiques d’isolement et de contention en psychiatrie générale

Résumé : Introduction : après avoir défrayé la chronique, noirci des pages et choqué l’opinion publique, les « sulfureuses » méthodes d’isolement et de contention ont été depuis fortement réglementées par les hautes instances institutionnelles, inscrites dans une politique de diminution de leur utilisation. Reléguées en mesures sécuritaires de « dernier recours », amputées de leurs dimensions thérapeutiques pourtant conférées par certains, elles étaient condamnées à disparaître progressivement. Or, elles semblent toutefois échapper à leur sort. En effet, non seulement leur recours ne semble pas s’amoindrir, mais encore, certaines pratiques associées à celles-ci, désormais interdites, perdurent dans de nombreux services.
Objectifs de l'étude : l’objectif principal de notre étude était de réaliser un état des lieux de la pratique de la mise en chambre d’isolement avec ou sans contention (MCI/C) dans les services de soins sous contrainte (SSC) en psychiatrie générale afin d’évaluer l’application des mesures exigées par le cadre règlementaire (Loi CSP 2016 et RBP, HAS 2017). Les objectifs secondaires de l’étude s’intéressaient à l’applicabilité du cadre règlementaire et à la compréhension des raisons de sa non-application le cas échéant.
Matériel et méthode : il s’agissait d’une étude transversale multicentrique menée par le biais d’un questionnaire quantitatif portant sur les pratiques actuelles d’isolement et de contention en psychiatrie générale. Notre questionnaire était destiné au personnel médical et para médical ayant accepté de participer à l’étude et travaillant actuellement ou ayant travaillé à partir de 2017 dans un des 13 services de SSC de psychiatrie générale parmi les 5 établissements des Alpes-Maritimes en disposant. Tout le personnel paramédical et médical concerné, était invité à participer librement et de façon anonyme. Nous avons commencé la diffusion du questionnaire en juillet 2020 pour le clôturer en octobre de la même année.
Résultats : au total, 121 participants ont répondu au questionnaire. La proportion des professionnels par catégorie est en adéquation avec la répartition classique des effectifs du personnel dans les services, malgré une participation sur la base du volontariat révélant un intérêt certain des participants à la problématique. Seulement 52% des participants déclarent avoir eu connaissance des RBP, HAS, 2017. De plus, 71% déclarent qu’elles ne sont pas diffusées dans leur service et 71% des participants affirment entre plutôt d’accord et tout à fait d’accord, qu’avec une formation supplémentaire, il leur serait plus facile d’aborder la pratique de la MCI/C.
Conclusion : l’ensemble de nos résultats révèlent d’une part que ce cadre réglementaire n’est pas toujours appliqué et d’autre part qu’il n’est souvent pas applicable. La diminution du recours à la MCI/C ne peut s’envisager qu’en prenant en compte l’ensemble des facteurs influant sur l’augmentation du recours à ces méthodes ainsi que les nombreuses variables subjectives qui les transcendent. L’enjeu est fastidieux étant donné l’ancrage d’habitudes de pratique dans certains services et l’indispensabilité du recours à ces méthodes dans d’autres comme solution de gestion « faute de mieux ». Notre cœur de métier est la rencontre avec l’autre souffrant, or, cette rencontre paraît parfois rompue et difficile dans ces conditions L’octroi de moyens supplémentaires est primordial afin d’offrir les conditions nécessaires pour accompagner les équipes dans la transition vers un moindre recours à la MCI/C. Aux dispositions matérielles convenables, à la présence humaine formée et à l’effectif suffisant s’oppose la question budgétaire. Pourrait-on trouver un compromis qui n’amène pas à choisir entre le bilan financier et le bilan humain ?
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03114896
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Tuesday, January 19, 2021 - 11:51:22 AM
Last modification on : Saturday, June 5, 2021 - 3:15:26 AM

File

2020NICEM163.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03114896, version 1

Citation

Héloïse Lesur. Perspectives et limites du cadre réglementaire des pratiques d’isolement et de contention en psychiatrie générale. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03114896⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

60