Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques dans les leucémies aiguës myéloïdes pédiatriques‎ : étude rétrospective et monocentrique

Résumé : Objectif : la greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) représente la pierre angulaire du traitement de la leucémie myéloïde aiguë pédiatrique à haut risque et rechutant. Nous avons étudié des patients pédiatriques atteints de LAM après GCSH, afin d’identifier les facteurs pronostics de survie et de rechute. Méthodes : nous avons analysé rétrospectivement les données de 104 patients ayant reçu une première GCSH entre 2005 et 2017 dans une unité d'hématologie française. 40,9% ont reçu des cellules souches (CSH) d'un donneur génoidentique, 24,2% d'un donneur apparié non apparenté, 34,5% d'un donneur alternatif (DA). La source de CSH était : 74,2% de moelle osseuse, 21% d’unité de sang placentaire (USP), 4,6% de cellules souches du sang périphérique. L'âge médian à la GCSH était de 7,9 ans (extrêmes de 2,5 à 13,2 ans). La période médiane d'observation était de 51 mois. 101 patients ont reçu un conditionnement myéloablatif et 3 avaient un conditionnement d'intensité réduite. Résultats : le taux de survie globale (SG) à 3 ans était de 63,5% +/- ES 4,7% et le taux de survie sans maladie était de 57,7% +/- ES 4,9%. Le statut de la maladie avant la greffe et la cytogénétique étaient associés à de meilleurs résultats, alors que la source de CSH ou la compatibilité HLA ne l'étaient pas. L'incidence cumulative des rechutes était de 34,1% +/- ES 5,1%. Le délai médian de rechute était de 3,3 mois (extrêmes 1-89) après la GCSH. L'utilisation d’USP a été associée à un taux de réaction de greffon contre l’hôte plus faible. Un âge plus avancé à la GCSH a eu un impact négatif sur la mortalité non liée à la rechute (NRM). Discussion : la GCSH est une option bénéfique pour la LAM pédiatrique en terme de SG, mais responsable de morbidité et de NRM encore trop importantes et source de progrès à venir. L’état de rémission avant la greffe et la cytogénétique sont les indicateurs pronostiques les plus significatifs de survie et de rechute. Enfin, nous suggérons que l’usage de donneurs alternatifs constituent un choix acceptable lorsqu'un donneur génoidentique n’a pu être identifié.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03116436
Contributor : Bu Santé Upjv Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, January 20, 2021 - 12:12:00 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:07:46 AM

File

Leglise Camille. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03116436, version 1

Collections

Citation

Camille Léglise. Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques dans les leucémies aiguës myéloïdes pédiatriques‎ : étude rétrospective et monocentrique. Pédiatrie. 2020. ⟨dumas-03116436⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

14