Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge du risque cardiovasculaire chez les patients atteints de rhumatisme inflammatoire chronique, par les médecins généralistes du Gard et de l’Hérault

Résumé : Les rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) incluant la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et le rhumatisme psoriasique sont des pathologies à haut risque cardiovasculaire (RCV). Les pathologies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité chez ces patients mais le RCV est sous-estimé et la prise en charge cardiovasculaire apparait insuffisante en pratique et ce malgré la mise en place de recommandations d’experts. Objectif : l’objectif de ce travail est de décrire les connaissances et la prise en charge concernant le RCV chez les patients porteurs de RIC par les médecins généralistes du Gard et de l’Hérault. Méthodes : une étude observationnelle descriptive réalisée entre le 16/04/2020 et le 31/07/2020 auprès des médecins généralistes inscrits au Conseil de l’Ordre Départemental des Médecins du Gard et de l’Hérault, via un questionnaire en ligne. Résultats : parmi les 1926 médecins contactés, 61 ont répondu à notre questionnaire. Les médecins étaient à l’aise avec la notion de RCV (79%), 20% des médecins déclaraient utiliser le SCORE pour l’évaluer, 79% des médecins considéraient le RCV des patients atteints de RIC supérieur à la population générale. Les médecins déclaraient dépister plus fréquemment l’hypertension artérielle (56%), le diabète (33%), les dyslipidémies (38%) en cas de RIC et préconiser une activité physique régulière (52%), une prise en charge du surpoids et l’obésité (84 %) et un sevrage tabagique (80%) plus fréquemment en cas de RIC. Pour 95% des médecins la responsabilité du dépistage et de la prise en charge du RCV relevait du rôle du médecin généraliste. Parmi les facteurs pouvant influencer négativement la prise en charge du RCV, le manque de connaissances sur les traitements spécifiques des patients et la peur d’interactions potentielles était évoqué par 49% des médecins généralistes. Conclusion : la prise en charge du RCV fait partie intégrante de la prise en charge des patients atteints de RIC d’où la nécessité pour les médecins généralistes d’une connaissance du sur-risque cardiovasculaire afin de permettre une prise en charge optimale. Notre étude montre que les connaissances de ce sur-risque cardiovasculaire et sa prise en charge dans les RIC semblent connus. Néanmoins, il s’agit de données déclaratives avec un biais d’échantillonnage probable.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03118519
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Friday, January 22, 2021 - 12:09:20 PM
Last modification on : Saturday, July 3, 2021 - 3:16:34 AM

File

CHEVILLARD Alexandra_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03118519, version 1

Collections

Citation

Alexandra Chevillard. Prise en charge du risque cardiovasculaire chez les patients atteints de rhumatisme inflammatoire chronique, par les médecins généralistes du Gard et de l’Hérault. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03118519⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

35