Regard des familles sur le carnet de santé de l’enfant : du papier au numérique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Family look at the child's health record: from paper to digital

Regard des familles sur le carnet de santé de l’enfant : du papier au numérique

Abstract

Introduction: since 1945, the health record booklet has been an essential document in the monitoring of children. Its almost systematic use bears witness to a successful follow- up procedure. The latest version of this booklet dates back to 2018 and aims to strengthen the monitoring of the child's medical development but also to raise awareness among families about prevention. However, studies have shown that, on the one hand, families do not take sufficient ownership of it and, on the other hand, that health professionals do not use it optimally after early childhood. In 2019, we are witnessing the creation of the child's Digital health record (DMP) which is the child's health memory. Its objective is to promote coordination, quality and continuity of care.
Objective: the aim of this thesis is to analyze families' perceptions of the child's health record, and thus determine whether they are ready to adopt the digital version.
Method: a qualitative study by semi-directed individual interviews was conducted between March and July 2020 with families in the Var and Alpes Maritimes departments. The thematic analysis was preceded by double coding.
Results: fifteen families were interviewed. For the parents of the study, the health record of the child occupies an important place in the medical follow-up. It is a tool with multiple functions, making it possible to collect confidential information, to communicate between health professionals, and to advise through prevention messages. Families appreciate the practicality and accessibility of the paper format. However, the majority of parents mention a certain detachment from the health record. They also feel that the health record is used less by general practitioners in favor of professional software. Despite the digital boom in various fields, families remain little aware of the existence of their child's DMP, created in 2019. Opinions are mixed about the DMP; it raises a few concerns in terms of accessibility and use.
Conclusion: the paper health record is a paradoxical tool, often appreciated and sometimes forgotten. It remains relevant despite a detachment on the part of certain parents and physicians. The transition to digital seems obvious, but it will take time to convince parents, health professionals, and authorities. Improving communication around the child's DMP would be a lever for its use on the part of families.
Introduction : depuis 1945, le carnet de santé est un document incontournable du suivi de l’enfant. Il témoigne, par son usage quasi systématique, d'une procédure de suivi réussi. La dernière version du Carnet de santé de l'enfant (CSE) date de 2018 et s’est donnée pour objectifs de renforcer le suivi du développement médical de l’enfant mais également de sensibiliser les familles sur la prévention. Pourtant des études ont montré que, d’une part, les familles ne se l’appropriaient pas suffisamment, et d’autre part, que les professionnels de santé ne l’utilisaient pas de façon optimale après la petite enfance. En 2019, on assiste à la création du Dossier médical partagé (DMP) de l’enfant, le carnet de santé numérique, qui constitue la mémoire de la santé de l’enfant. Son objectif est de favoriser la coordination, la qualité et la continuité des soins.
Objectif : cette thèse a pour objectif d’analyser les perceptions des familles concernant le carnet de santé de l’enfant, et ainsi savoir si elles sont prêtes à adopter la version numérique.
Méthode : une étude qualitative par entretien individuel semi-dirigé a été réalisée entre mars et juillet 2020 auprès de familles des départements du Var et des Alpes Maritimes. L’analyse thématique a été précédée d’un double codage.
Résultats : quinze familles ont été interrogées. Pour les parents de l’étude, le carnet de santé de l’enfant occupe une place importante dans le suivi médical. C’est un outil aux multiples fonctions, permettant de recueillir des informations confidentielles, de communiquer entre les professionnels de santé, et de conseiller grâce aux messages de prévention. Les familles apprécient le côté pratique et accessible du format papier. Pourtant la majorité des parents évoque un certain détachement vis-à-vis du carnet de santé. Ils ont aussi le sentiment que le carnet de santé est moins utilisé par les médecins généralistes au profit des logiciels métier. Malgré l’essor du numérique dans différents domaines, les familles restent peu informées de l’existence du DMP de l’enfant, créé en 2019. Les avis sont mitigés au sujet du DMP ; il soulève quelques inquiétudes en matière d’accessibilité, et d’utilisation.
Conclusion : le carnet de santé papier est un outil paradoxal, souvent apprécié, parfois oublié. Il reste d’actualité malgré un détachement de la part de certains parents et médecins. La transition vers le numérique semble malgré tout évidente, mais nécessitera du temps pour convaincre les parents, les professionnels de santé, et les autorités. Améliorer la communication autour du DMP de l’enfant serait un levier pour son utilisation du côté des familles.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM073.pdf (1.23 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03121724 , version 1 (26-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03121724 , version 1

Cite

Camille Garneau-Senequier. Regard des familles sur le carnet de santé de l’enfant : du papier au numérique. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03121724⟩
54 View
404 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More