État des lieux de l’utilisation du dossier médical partagé par les médecins généralistes installés dans l’Hérault - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Use of electronic health record by general practitioners in the region of Hérault

État des lieux de l’utilisation du dossier médical partagé par les médecins généralistes installés dans l’Hérault

Abstract

The Electronic Health Record or EHR is a promising tool to improve health cares and cost efficiency. To reach his goal, the EHR must be used. This thesis focuses on general practitioners, key elements in primary cares. We restricted the investigation to GP’s working in Hérault. The observational epidemiological study was carried by a quantitative transversal descriptive survey that took place from December 2019 to February 2020. 100 responses were accepted. Unfortunately, the GP’s participating in it weren’t representative of the group studied therefore the results are only informative. 55% of GP’s used the HER. 71% of them use it once a year or they checked it out of curiosity. The remaining 29% used it more often. 45% of GP’s declare that they never connected to the EHR. Doctors over 70 years old and those under 39 use less the EHR than those aged 40-69. The type of exercise and their place of activity have little influence on the results. For 80% of the GP’s, the EHR is an administrative burden. Proposal for improvement: Provide secure and easy access to the DMP by integrating it with the tools used: "Améli-pro" or "Trajectoire". This solution would allow residents to familiarize themselves with this tool. Train doctors to use EHR. Finance GP’s for using EHR in order to reduce health costs and insure better health care.
Le dossier médical partagé est un outil prometteur. Cette thèse se focalise sur les médecins généralistes, installés dans l’Hérault. Une étude épidémiologique observationnelle menée grâce à une enquête descriptive transversale quantitative par questionnaires s’est déroulée de décembre 2019 à février 2020. 100 réponses furent acceptées. Il s’agit d’une étude observationnelle sur un échantillon non représentatif de la population étudiée. Les résultats sont donc uniquement informatifs. Les profils d’utilisateurs et non-utilisateurs ont été déterminés par une analyse des correspondances multiples puis par une classification ascendante hiérarchique. Au final les médecins de plus de 70 ans et les moins de 39 ans utilisent moins le DMP que les 40-69 ans. Le type d’exercice et leur lieu d’activité influent peu ce résultat. 55% des médecins ont utilisé le DMP, 71% d’entre eux se servent du DMP une fois par an ou ils se sont connectés par curiosité. Les 29% restant ont un usage plus courant. 45% déclarent ne jamais s’être connectés au DMP. Pour 80% des sondés le DMP est une charge administrative. Les logiciels métiers sont DMP-compatibles pour 96% des sondés mais peu ergonomiques. Axes d’améliorations : former les médecins et les rémunérer pour la tenue des DMP, offrir un accès sécurisé et facilité au DMP en l’intégrant aux outils utilisés : « Améli-pro » ou « Trajectoire ». Cette solution permettrait aux internes de se familiariser à cet outil et aux généralistes de compléter le volet synthèse médical, véritable enjeu de santé publique.
Fichier principal
Vignette du fichier
MOUYSSET Matthieu.pdf (1.51 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03124494 , version 1 (28-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03124494 , version 1

Cite

Matthieu Mouysset. État des lieux de l’utilisation du dossier médical partagé par les médecins généralistes installés dans l’Hérault. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03124494⟩
87 View
115 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More