Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Rougeole et vaccination : aspects épidémiologiques et économiques

Résumé : Le programme d'élimination de la rougeole (de la rubéole et des oreillons) lancé aux Etats-Unis et progressivement adopté par la plupart des pays industrialisés avec l'appui de l'OMS repose sur un pari optimiste, qui s'avère plus difficile à gagner que prévu. L'interruption de la transmission autochtone n'a été obtenue jusqu'à présent pour la rougeole que dans des zones relativement restreintes, et durant des périodes limitées. Le niveau de l'immunité de groupe requis pour supprimer la transmission est très élevé pour la rougeole : 94 %. Pour atteindre ce niveau, deux exigences doivent être satisfaites : obtenir et maintenir une excellente efficacité vaccinale (autour de 95 %) et atteindre et maintenir une couverture vaccinale extrêmement élevée, de l'ordre de 98 % si possible dès la 2e année de vie. Une surveillance active, voire "agressive", doit obligatoirement être poursuivie. Elle permet non seulement la détection et l'endiguement rapide des foyers épidémiques, mais aussi l'analyse de la morbidité résiduelle, révélant les failles du programme et guidant l’aménagement et le renforcement des stratégies. Ainsi pour accroître l'immunité de groupe, il a été proposé, en plus de l'intensification de la vaccination des enfants d'âge préscolaire, d'ajouter au programme de base une 2e dose administrée à l'entrée à l'école (et dans un premier temps à tous les écoliers, à titre de "rattrapage"). L'obtention et le maintien d'une couverture vaccinale proche de 100% nécessite un effort intensif et permanent d'information et de sensibilisation de la population et des personnels de santé, doublé de contraintes légales ou administratives. L'éradication mondiale de la rougeole est un objectif accessible, mail il faut se résigner à atteindre que dans un avenir lointain. La bataille sera beaucoup plus difficile et longue que celle qui a conduit à la victoire sur la variole. On doit aussi admettre que même dans les pays industrialisés où les programmes de vaccination sont particulièrement efficaces, l'élimination permanente de la rougeole (de la rubéole et des oreillons) reste difficile à atteindre, plus difficile que celle de la poliomyélite. Une préoccupation s'amplifie, confortée par les faits observés et les prédictions des modèles mathématiques : le fléchissement de l'immunité de population adulte, parmi laquelle les sujets naturellement immunisés sont remplacés progressivement par les sujets incomplètement protégés par la vaccination. Si le risque de transmission persiste, on pourrait assister à un accroissement de la morbidité dans cette population, dont les conséquences seraient particulièrement fâcheuses étant donné le risque, majoré chez l'adulte, de complications. Cette perspective pourrait conduire à ajouter une ou plusieurs revaccinations à l'âge adulte. Ce problème d'avenir doit inciter à ne pas s'arrêter en chemin et à redoubler d'efforts pour atteindre l'élimination, au moins dans les pays industrialisés. Il faut donc VACCINER VITE ET BIEN afin d'atteindre les objectifs épidémiologiques, économiques et humains escomptés dans les prochaines années. La généralisation du remboursement du vaccin triple depuis septembre 1989, a aidé au rehaussement du pourcentage de vaccinés. Le pari qui est fait sur la généralisation de la triple vaccination par le ROR® ou TRIMOVAX PASTEUR® en France est un pari basé sur la responsabilité. La force de l'information et de la communication, c'est le pari qu'ont décidé de faire les autorités de santé en se donnant le maximum de chance de la gagner en s'engageant officiellement dans une campagne nationale et en s'assurant de l'adhésion massive et du soutien des professionnels de santé des secteurs publics et privés. Donc, même si la rougeole est finalement souvent bénigne dans les pays riches, trois arguments au moins plaident en faveur d'une extension plus large de la vaccination anti-morbilleuse : les complications neurologiques et respiratoires de la maladie ; leur coût économique ; l'efficacité et l'innocuité du vaccin. "PAS D'HESITATION, VACCINATION!"
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03136228
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Tuesday, February 9, 2021 - 3:23:21 PM
Last modification on : Wednesday, February 10, 2021 - 3:11:50 AM
Long-term archiving on: : Monday, May 10, 2021 - 6:54:16 PM

File

1993GRE17039_brelaz_isabelle_e...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03136228, version 1

Citation

Isabelle Brelaz, Corinne Niddam. Rougeole et vaccination : aspects épidémiologiques et économiques. Sciences pharmaceutiques. 1993. ⟨dumas-03136228⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

133