Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

État des lieux sur la déclaration des accidents d'exposition viraux (AEV) du personnel médical et paramédical au CHU de Marseille à la Timone

Résumé : Les accidents d’exposition viraux (AEV) représentent l’un des principaux risques d’accident de travail du personnel hospitalier. Lors de la survenue d’une exposition virale, une déclaration doit être faite auprès de la médecine du travail. Dans la littérature, nous constatons que cela n’est pas fait à titre systématique. En effet, on estime que la sous-déclaration peut atteindre plus de 90% dans certaines études. L’objectif principal de cette étude est de réaliser un état des lieux de la déclaration des AEV du personnel médical et paramédical au CHU de la Timone à Marseille. Secondairement, nous avons tenté d’identifier des facteurs de risque d’AEV ainsi que de non-déclaration de ces expositions virales. Matériel et Méthode : cette étude descriptive, rétrospective et monocentrique inclut les soignants de divers services de l’hôpital de la Timone. Un questionnaire composé de 12 questions fut diffusé de juin 2019 à octobre 2020. Il permettait de recueillir les données épidémiologiques de base du soignant, la profession, le statut vaccinal, le nombre d’AEV au cours des 5 dernières années et les caractéristiques de ces AEV. Une évaluation de la déclaration des AEV était également faite et en cas de non-déclaration, le questionnaire recherchait les raisons et l’attitude de la victime à ce moment-là. Résultats : au total, 303 soignants ont répondu à ce questionnaire. Nous avons recensé 162 soignants ayant eu au moins un AEV au cours de leur carrière. Notre étude se distingue de la littérature en la matière car la profession des médecins est la plus représentée, elle constitue 41,6% de notre échantillon. Les deux-tiers de notre échantillon provient du service des urgences. Nous observons une sous-déclaration des expositions virales dans notre étude. En effet, 73,1 % des soignants exposés n’ont pas déclaré au moins un AEV au cours de leur carrière. La profession des infirmiers, l’âge supérieur ou égal à 30 ans, un exercice mixte (diurne et nocturne) ainsi que les services de réanimations sont retenus dans notre étude comme des facteurs à risque d’exposition virale. Pour les facteurs de risque de non-déclaration, nous retrouvons : la non-connaissance de la procédure de déclaration des AEV, la profession de médecin et les étudiants ainsi que le cadre de l’urgence relative. Conclusion : cette étude a montré la présence d’une importante sous-déclaration des AEV par le personnel soignant interrogé.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03136300
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, February 9, 2021 - 3:53:24 PM
Last modification on : Tuesday, February 16, 2021 - 3:19:42 AM
Long-term archiving on: : Monday, May 10, 2021 - 6:56:45 PM

File

The`se Justine AUDOUARD AEV 29...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03136300, version 1

Collections

Citation

Justine Audouard. État des lieux sur la déclaration des accidents d'exposition viraux (AEV) du personnel médical et paramédical au CHU de Marseille à la Timone. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03136300⟩

Share

Metrics

Record views

35

Files downloads

8