La correction de l’expression écrite, à la fois outil et objet d’apprentissage ? Comment la correction de l’expression écrite peut-elle apporter une plus-value dans les apprentissages des élèves ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

La correction de l’expression écrite, à la fois outil et objet d’apprentissage ? Comment la correction de l’expression écrite peut-elle apporter une plus-value dans les apprentissages des élèves ?

Abstract

Though the correction of writing expression is necessary to learn a second language, ils efficiency can be questioned. In practice, teachers'corrections differ with each other due to its flexible definition. Most students don't learn from their essays and reproduce the same mistakes when correction is not tactically considered. Strategies have been advised by reseachers for a more efficient correction. However, do ther actually allow pupils to memorize linguistic norms and not to reiterate the same mistakes, integrating the correction in the revision phase ? In an attempt to answer such a question, a guided self-correction that has been strategically prepared before having been implemented in class is tackled in this report. Also, the pupils have been surveyed before the experiment. The expected outcome is that the more the students correct their wrintings autonomously, the less the mistakes that they did in their intermediate task reappear in their final task. The learners who corrected their mistakes in autonomy would have better understood them. Hence, they would pay more attention to the corrections of their essays, integrating them in their revisions from now on. Nevertheless, these strategies would not be beneficial for every learner.
La correction de l'expression écrite, essentielle dans l'acquisition d'une langue seconde, voit parfois son efficacité remise en cause. De par sa définition vaste, elle laisse place à une relativité importante dans la pratique. Or, lorsque celle-ci n'est pas suffisamment pensée par l'enseignant, le risque que les apprenants n'apprennent pas les corrections et réitèrent leurs erreurs est accru. Des stratégies de correction ont été préconisées par des chercheurs pour qu'elle soit utile. Néanmoins, ces stratégies permettent-elles réellement aux élèves d'apprendre, de mémoriser des règles linguistiques et de ne pas reproduire les mêmes erreurs en intégrant pleinement la correction dans leurs révisions ? Pour répondre à cette question, nous avons expérimenté une auto-correction guidée en classe qui a été réfléchie en amont par l'enseignant, tout en sondant les élèves avant la phase d'expérimentation. Le résultat escompté est que plus les élèves se corrigent en autonomie et moins ils reproduisent leurs erreurs de la tâche intermédiaire dans la tâche finale. Les élèves ayant corrigé leurs erreurs avec plus d'autonomie les auraient mieux comprises. Ils accorderaient ainsi plus d'importance à la correction qu'ils intégreraient désormais dans leurs révisions. Néanmoins, les stratégies de correction ne profiteraient pas à tous les élèves.
Fichier principal
Vignette du fichier
COLLION_mémoire_Anglais_Chy .pdf (2.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03138797 , version 1 (11-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03138797 , version 1

Cite

Anne Collion. La correction de l’expression écrite, à la fois outil et objet d’apprentissage ? Comment la correction de l’expression écrite peut-elle apporter une plus-value dans les apprentissages des élèves ?. Education. 2020. ⟨dumas-03138797⟩
211 View
1231 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More