Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effets physiologiques immédiats de la cigarette électronique : une revue de la littérature avec méta analyse

Résumé : Contexte : l’usage de la cigarette électronique est aujourd’hui de plus en plus fréquent. Sa supposée innocuité attire une population jeune et des fumeurs à la recherche d'une alternative au tabac, néanmoins ses effets physiologiques réels restent insuffisamment explorés. Objectif : effectuer une revue systématique de la littérature avec méta-analyse évaluant les effets physiologiques immédiats de la consommation d’une cigarette électronique chez l'homme. Bases de données : la revue de la littérature s’est étendue sur les bases de données suivantes jusqu’au 20 mai 2020 : PubMed, Web of Science, Cochrane et Scopus. Critères de sélections : études prospectives en anglais ou en français évaluant la réponse physiologique d’au moins un paramètre cardiovasculaire, respiratoire ou hématologique immédiatement après la consommation d’une cigarette électronique. Synthèse des résultats : sur 17 102 articles récupérés, 37 articles ont été inclus pour l’analyse qualitative et 23 articles (800 patients) ont été inclus dans la méta-analyse. Dans l'ensemble, la consommation d’une cigarette électronique avec nicotine était associée à une augmentation de la fréquence cardiaque (SMD = 0,45 ; IC à 95% 0,31-0,58) et à une augmentation de la pression artérielle systolique et diastolique (SMD = = 0,33 ; IC à 95% 0,16 -0,50,& SMD = 0,50 ; IC à 95% 0,29-0,71) pour SBP et DBP respectivement. AIx75 un marqueur de la rigidité artérielle, s'est également avéré augmenter de manière significative (SMD = 0,580 ; IC à 95% 0,220-0,941). Ces paramètres n'ont pas été impactés par l’utilisation d’une cigarette électronique sans nicotine. Les paramètres respiratoires étaient globalement moins impactés par le vapotage qui n’était associé à aucun changement significatif du VEMS, de la CVF ou du rapport de Tiffeneau. La FeNO a cependant diminuée après l’usage d’une cigarette électronique avec nicotine (SMD = -0,327 ; IC à 95% -0,599_ -0,055,). Parmi les autres paramètres évalués, le vapotage semble induire une perturbation du système nerveux autonome en faveur d’une hyperactivation sympathique. Conclusions : bien qu'elle soit présentée comme une alternative plus saine au tabagisme, la cigarette électronique n’est clairement pas dénuée d’impact physiologique. Dans cette méta-analyse, la cigarette électronique avec nicotine était associée à des réponses cardiovasculaires significatives comparables à celles induites par le tabagisme traditionnel et aussi à certaines réponses respiratoires, bien que moins sévères, avec notamment une diminution significative de la FeNO. L’ensemble de ces résultats nécessitent de clairement peser la balance bénéfice-risque de ce nouveau dispositif et questionnent sur ces possibles effets à long terme.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03143206
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, February 16, 2021 - 4:26:04 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:03 PM
Long-term archiving on: : Monday, May 17, 2021 - 8:54:58 PM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2020_L...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03143206, version 1

Collections

`

Citation

Florent Larue. Effets physiologiques immédiats de la cigarette électronique : une revue de la littérature avec méta analyse. Human health and pathology. 2020. ⟨dumas-03143206⟩

Share

Metrics

Record views

72

Files downloads

141