Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude descriptive d’une cohorte normande de neuropathies périphériques suite à une chirurgie bariatrique de 2009 à 2019

Résumé : Introduction et contexte : L’obésité représente actuellement un problème majeur de santé publique dans le monde et le recours à la chirurgie bariatrique est dans ce contexte de plus en plus fréquent. Or, cette méthode est grevée de nombreuses complications notamment neurologiques. Cette étude se concentre plus précisément sur les atteintes du système nerveux périphérique. Plusieurs tableaux sont décrits dans la littérature : polyneuropathie aiguë, polyneuropathie chronique, mononeuropathie et neuropathie des petites fibres. Des mécanismes nutritionnels, mécaniques et inflammatoires sont mis en cause dans ces atteintes suite à une chirurgie bariatrique. L’objectif principal de cette étude était de décrire sur les plans clinique, électroneurophysiologique et thérapeutique une cohorte normande de patients atteints de neuropathies suite à une chirurgie bariatrique, de les comparer à ceux retrouvés dans la littérature et de proposer une éventuelle prise en charge. Méthode : Nous avons mené une étude de cohorte, descriptive, rétrospective, multicentrique en Haute-Normandie. Les patients inclus étaient issus des services de neurologie et neurophysiologie du CHU de Rouen, de neurologie du CHI d’Elbeuf et de la consultation des neurologues libéraux de Haute-Normandie. Ils devaient avoir plus de 18 ans, bénéficié d’une chirurgie bariatrique entre 2009 et 2019, présenté des symptômes en lien avec une neuropathie et ne pas avoir d’antécédent de neuropathie. Résultats : Dix-neuf patients ont été inclus dans notre étude. Cinq phénotypes électrocliniques ont pu être identifiés : polyneuropathie aiguë, polyneuropathie axonale chronique, neuronopathie sensitive, mononeuropathie et neuropathie des petites fibres. Un suivi postopératoire inadéquat était retrouvé chez treize patients, une carence en vitamine B1 était présenté chez cinq patients et une carence en vitamine B12 chez quatre patients. Le handicap initial était sévère avec un Rankin moyen initial à 2,65 mais une évolution clinique favorable était observée après une prise en charge pluridisciplinaire par un neurologue et un nutritionniste. Discussion - Conclusion : Les éléments qui semblent favoriser les neuropathies périphériques suite à une chirurgie bariatrique sont une perte de poids importante, un suivi post-opératoire insuffisant et la survenue de vomissements dans la période post-opératoire. Une prise en charge comprenant un suivi régulier dans la période post-opératoire avec une évaluation nutritionnelle complète, et un dépistage précoce (interrogatoire et examen clinique neurologique) pourrait permettre d’éviter la survenue de ces neuropathies ou au moins d’éviter une atteinte sévère.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03149841
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, February 23, 2021 - 12:43:59 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:46 PM
Long-term archiving on: : Monday, May 24, 2021 - 8:11:13 PM

File

Zourdani_Linda.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03149841, version 1

Citation

Linda Zourdani. Étude descriptive d’une cohorte normande de neuropathies périphériques suite à une chirurgie bariatrique de 2009 à 2019. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03149841⟩

Share

Metrics

Record views

53

Files downloads

165