Archéologie d'une création de mode - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Archéologie d'une création de mode

Abstract

Trends are a blurry phenomena, often called superfluous and fabricated to encourage consumption. Their lack of consideration is indisputable. They are therefore hardly encountered as a relevant and deep research subject. However, it is a question of immersing oneself in the vast and complex mechanisms of the appearance and the diffusion of the trends. Originally born out of a need for freedom and emancipation and used to differentiate themselves, trends today are considered to homogenize. In order to understand where this change in relationship comes from, the archeology of a creation consists in going up the chain of the creative process by going to the very appearance of trends to question its impact on the creative process. Are trends an object of creative formatting? In the shadow of the industry, trend offices or style offices are overlooked by most people, yet they are the engines of trend creation. Described as manipulationist, the assumption that these agencies force us to follow superficial trends is the starting point of this research. Are style offices at the origin of this terminological evolution? In order to question this formatting, analysis of the trend book, the main activity of these offices, used to communicate and present the next trends to manufacturers, is essential. The challenge of this research is to demystify and make visible the origin of trends visible in order to question the influence they have on the creative process and show the complexity behind these phenomena too easily considered as futile.
Les tendances sont des phénomènes flous, souvent qualifiés de superflues et inventées de toutes pièces pour pousser à la consommation. Leur manque de considération est incontestable. Elles sont, de ce fait, difficilement considérées comme un sujet de recherche pertinent et profond. Pourtant, il s’agit de se plonger dans les mécanismes vastes et complexes de l’apparition et de la diffusion des tendances. Originellement nées d’un besoin de liberté et d’émancipation et utilisées pour se différencier, les tendances sont aujourd’hui considérées comme uniformisantes. Afin de cerner d’où vient ce changement de relation, l’archéologie d’une création consiste à remonter la chaîne du processus créatif en allant à l’apparition même des tendances pour en questionner l’impact sur le processus de création. Les tendances sont-elles un objet de formatage créatif ? Dans l’ombre de l’industrie, les bureaux de tendances ou bureaux de style sont méconnus par la plupart des individus, pourtant ils sont les moteurs de la création des tendances. Qualifiée de manipulationniste , l’hypothèse selon laquelle ces agences nous contraignent à suivre des tendances superficielles est le point de commencement de cette recherche. Les bureaux de style sont-ils à l’origine de cette évolution terminologique ? Afin d’interroger ce formatage, l’analyse du cahier de tendances, activité principale de ces bureaux, servant à communiquer et à présenter les prochaines tendances aux industriels, est indispensable. L’enjeu de cette recherche est de démystifier et de rendre visible l’origine des tendances afin de questionner l’influence qu’elles ont sur le processus créatif et de démontrer la complexité qui se cache derrière ces phénomènes trop facilement considérés comme futiles.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020-LEVENEUR Archéologie.pdf (11.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03150329 , version 1 (23-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03150329 , version 1

Cite

Élisa Leveneur. Archéologie d'une création de mode. Art et histoire de l'art. 2020. ⟨dumas-03150329⟩
64 View
63 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More