Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation du bénéfice pour les internes de phase socle des co-DES de médecine interne et immunologie clinique, maladies infectieuses et tropicales, et allergologie, d’une séance de simulation sur le vécu de leurs premières gardes

Résumé : L’internat, et en particulier son début, associé aux premières gardes, est une période source de stress et d’anxiété importante. La simulation en santé est un outil pédagogique reconnu comme efficace pour l’amélioration des compétences techniques mais également non techniques dans de nombreux domaines, mais elle est encore peu utilisée dans le co-Diplôme d’Études Spécialisées (DES) de Médecine Interne, Maladies Infectieuses et Tropicales et Allergologie. Son utilisation a par ailleurs montré un bénéfice sur le stress, l’anxiété et le sentiment d’auto-efficacité chez les étudiants infirmiers. L’objectif de cette étude était donc d’évaluer le bénéfice d’une séance de simulation sur le vécu des premières gardes des internes de ce co-DES. Matériel et méthodes : nous avons réalisé une étude prospective, contrôlée, multicentrique, dans laquelle deux groupes ont été constitués. Les groupes simulation et contrôle comprenaient les internes de ce co-DES de Bordeaux, Nice et Montpellier, ayant passé les Épreuves Nationales Classantes Informatisées respectivement en 2019 et en 2018. Le groupe simulation a bénéficié d’une séance de simulation lors du premier semestre d’internat, mettant en jeu des situations critiques pouvant survenir durant leurs gardes d’internes. Cette séance était entourée d’un questionnaire pré et post séance, évaluant leur attente, le stress et la confiance en soi pré et post séance, et leur satisfaction. Les deux groupes ont rempli lors de leur second semestre un questionnaire estimant leur niveau de stress, d’anxiété, et d’auto-efficacité, à l’aide d’échelles validées. Résultats : les groupes simulation et contrôle comprenaient respectivement 19 et 9 internes. Les différences de niveau d’anxiété, de stress et d’auto-efficacité au second semestre n’étaient pas significativement différentes malgré une tendance à la diminution de l’anxiété en faveur du groupe simulation. Le niveau de confiance en soi avant/après séance était significativement amélioré (1.82/5 versus 2.29/5 respectivement, p=0.05), avec une corrélation entre cette amélioration et le niveau d’anxiété (p=0.014) et de stress (p=0.05) à 6 mois. Le niveau de satisfaction était excellent, ainsi que la volonté d’intégration de la simulation dans le co-DES. Conclusion : les internes qui tirent un bénéfice immédiat de la séance de simulation, avec une amélioration de leur confiance en eux, voient leur niveau de stress et d’anxiété diminuer à moyen terme. La simulation semble être une méthode d’intérêt pour l’amélioration des compétences et du vécu des internes dans ces co-DES.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03155117
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 1, 2021 - 3:20:53 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:03 PM
Long-term archiving on: : Sunday, May 30, 2021 - 8:14:29 PM

File

THESE FINALE C.MERCUZOT.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03155117, version 1

Collections

Citation

Cédric Mercuzot. Évaluation du bénéfice pour les internes de phase socle des co-DES de médecine interne et immunologie clinique, maladies infectieuses et tropicales, et allergologie, d’une séance de simulation sur le vécu de leurs premières gardes. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03155117⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

99