Fréquence et impact pronostique des réarrangements cytogénétiques complexes/particuliers dans les lymphomes B diffus à grandes cellules : à propos d'une série de 97 cas - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Fréquence et impact pronostique des réarrangements cytogénétiques complexes/particuliers dans les lymphomes B diffus à grandes cellules : à propos d'une série de 97 cas

Abstract

Le lymphome B diffus à grandes cellules (DLBCL) est le type le plus commun des lymphomes B non Hodgkiniens agressifs et représente un groupe hétérogène de maladies avec des caractéristiques cliniques, moléculaires et cytogénétiques différentes. Les réarrangements des gènes MYC, BCL2 et BCL6 ont été identifiés comme des facteurs pronostiques, spécialement pour MYC. En revanche, la fréquence et les effets des réarrangements complexes/particuliers de BCL6, BCL2 et MYC ne sont pas bien documentés. Notre étude a consisté à analyser ces réarrangements complexes dans les DLBCL et à étudier leurs impacts pronostiques. Matériels et méthodes : nous avons collecté le tissu tumoral et les données cliniques de 97 LBDGC et nous avons utilisé l’hybridation in situ fluorescente (FISH) sur noyaux interphasiques avec des sondes de type break appart pour caractériser les anomalies cytogénétiques des gènes BCL6, BCL2 et MYC. Résultats : 19 des 97 (19,6%) des cas de LBDGC avaient un réarrangement complexe/particulier (14 impliquaient le gène BCL6, 5 impliquaient le gène BCL2 et aucun n’impliquait le gène MYC). Comparés aux patients avec réarrangements simples ou aux patients sans anomalies cytogénétiques de ces gènes, les patients avec un réarrangement complexe/particulier étaient dans un groupe défavorable de risque pour l’index pronostique international (IPI) (P=0,039), le décès dû à la maladie (P=0,012), montraient plus de rechutes ou de progression (P=0,011) et avaient de plus courtes survies globales (P=0,04), survie sans récidive (P=0,04) et survie sans événement (P=0,026). Conclusion : nous avons montré que les patients avec réarrangements complexes/particuliers de BCL6 ou BCL2 constituaient un groupe de patients avec un pronostic péjoratif. Nous avons également souligné l’importance de l’analyse FISH, aisément applicable en pratique quotidienne, pour la mise en évidence des réarrangements complexes de ces gènes, qui sont assez fréquents, et cliniquement significatifs.
Embargoed file
Embargoed file
6 10 12
Year Month Jours
Avant la publication
Sunday, March 2, 2031
Embargoed file
Sunday, March 2, 2031
Please log in to request access to the document

Dates and versions

dumas-03156239 , version 1 (02-03-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03156239 , version 1

Cite

Alicia Tourneret. Fréquence et impact pronostique des réarrangements cytogénétiques complexes/particuliers dans les lymphomes B diffus à grandes cellules : à propos d'une série de 97 cas. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03156239⟩
13 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More